« 100 ans de hockey régional en Matanie, 1910-2011 » : véritable « bible » pour les passionné.e.s de ce sport

L’auteur Guy Dugas, lors du lancement de son livre « 100 ans de hockey régional en Matanie, 1910-2011 », à l’espace Antoine-Gagnon de la Société d’histoire et de généalogie de Matane. Photo Romain Pelletier

Lancé hier par la Société d’histoire et de généalogie de Matane (SHGM) et tiré à 300 exemplaires, le livre « 100 ans de hockey régional en Matanie, 1910-2011 », de l’auteur Guy Dugas, se veut en quelque sorte la « bible » de ce sport.

En 424 pages de format 8 ½ X 11 pouces, l’ouvrage retrace les grands moments de l’histoire du hockey, depuis la présentation de parties amicales entre les équipes de la région, en 1910, jusqu’à la saison 2011-2012.

Il traite aussi de la création d’équipes féminines dès 1920, des vedettes d’ici, des patinoires extérieures et de l’évolution de l’aréna jusqu’au Colisée Béton Provincial, tout en présentant plus de 300 photos noir et blanc de joueurs et joueuses, d’équipes et d’événements, de même qu’un index.

Jusqu’au printemps, une exposition de photos préparée par Jean-Guy Desjardins, Marc Durette et Serge-Alain-Ouellet accompagne le volume. Photo Romain Pelletier

La lumière sur les faits les plus marquants

Guy Dugas, retraité et ancien joueur, a recensé, référencé, vérifié et contre-vérifié tous les journaux du temps, les photos et les souvenirs des gérants, entraîneurs et amateurs avertis afin de faire la lumière sur les faits les plus marquants de l’histoire du hockey à Matane et dans la région du Bas-Saint-Laurent.

« Il faut se rappeler qu’avant 1945, écrit-il, les situations de jeux étaient bien différentes. Il n’y avait pas de patinoire couverte, à l’exception de celle de Rimouski dotée d’un stade depuis 1936. Pour les patinoires sises à l’extérieur, on ne disputait les matchs que si la température le permettait. Les rencontres planifiées devaient alors être modifiées. Il s’est trouvé des matchs où les joueurs devaient chercher la rondelle dans la neige. Les préposés au déneigement, les « gratteux » comme on les appelait, ne manquaient pas d’ouvrage!| Lorsque l’on pouvait jouer de 10 à 12 parties dans un hiver, c’était une bonne année. Mais souvent les séries éliminatoires se trouvaient à l’eau en raison d’un printemps trop hâtif. Alors c’est l’équipe, première au classement de la saison, qui remportait le championnat.

En ce temps-là, les règlements étaient différents : chaque formation comptait un maximum de sept joueurs, soit un gardien de but, deux défenseurs, trois avants et un maraudeur, et bénéficiait de deux substituts en cas de blessure. Les joueurs passaient toute la partie sur la glace, sans remplacement, sauf en cas de pénalité. Tout joueur devait donc être en très bonne forme! Avant 1950, le club devait fournir les arbitres quand il recevait la visite d’un club adverse et l’on prenait souvent d’anciens joueurs pour arbitrer un match, ce qui facilitait d’ailleurs leur identification. »

Équipe de rédaction

À la suite d’une entente avec la SHGM, Guy Dugas a bénéficié d’une équipe pour la rédaction de ce livre préfacé par l’ex-joueur Serge Bernier qui a évolué au sein de la Ligue nationale. Elle se compose de Serge-Alain-Ouellet à la coordination générale, Rémi Veillette au traitement de texte, Renée Vézina et André Lavoie à la révision et à la relecture, Chantal Tremblay à la conception graphique et à l’infographie de la page couverture ainsi que du dos du livre, Marc Durette à la mise en page et Marquis Imprimeur à l’impression.

Le public a le choix entre deux types de reliure : allemande avec dos carré à 55 $ et couverture cartonnée à 70 $.·Frais de poste au Canada : 24 $.

Il est possible de réserver une copie par téléphone au 418 562-9766, ou par courriel à l’adresse [email protected]

Il est aussi disponible à La Chouette Librairie à Matane.

Serge Bernier, qui a évolué dans la Ligue nationale de hockey, a signé la préface du livre. Il était l’invité d’honneur à ce lancement. Photo Romain Pelletier