Aide financière pour les municipalités : une initiative nécessaire pour soutenir l’économie

Vendredi passé, l’Union des municipalités du Québec annonce une aide financière de 2,3 milliards $ pour soutenir les municipalités dans le contexte pandémique. Quelques jours plus tard, la maire de Matane, Jérôme Landry, nous partage ses réactions.

Cette aide financière de 2,3 milliards $ pour les années 2020 et 2021 fournie par le gouvernement du Québec arrive à point nommé pour les municipalités québécoises en ce début de deuxième vague de la pandémie. Celle-ci est le fruit de plusieurs mois de collaboration entre les trois paliers de gouvernement, avec l’objectif d’assurer une relance économique sécuritaire et durable aux gouvernements de proximité.

« Nos actions et nos efforts ont été déterminants pour nos entreprises et nos collectivités. Cette aide permettra d’atténuer les fortes pressions budgétaires qui se font sentir depuis le printemps dernier, d’assurer le maintien sécuritaire des services à la population, d’aider les municipalités à faire face à une deuxième vague de la COVID-19 et de soutenir les efforts nécessaires à une relance sécuritaire et durable dans toutes les régions du Québec », a déclaré Suzanne Roy, présidente de l’Union des municipalités du Québec (UMQ). 

À travers l’aide financière de 2,3 milliards $ sont prévues une contribution de 800 millions $ des deux prochaines années pour le maintien des services municipaux et la relance sécuritaire dans toutes les municipalités québécoises, en plus d’une aide totale de 1,2 milliard de dollars en soutien au transport collectif, ainsi qu’une somme de 300 millions $ pour répondre à d’éventuels besoins qui pourraient notamment découler de la deuxième vague de la COVID-19. 

Les sommes à être dispersées à travers les municipalités n’ont pas été annoncées pour le moment, mais se concrétiseront lors des prochaines semaines, selon le service de communications de l’UMQ. L’annonce d’allocation de ces sommes était originellement prévue à l’hiver 2021.

La Ville de Matane, quant à elle, a déposé une demande auprès de l’Union des municipalités du Québec, et elle a finalement reçu une réponse favorable. « Nous en sommes très heureux », a confirmé le maire de Matane, Jérôme Landry.

Cette aide financière du gouvernement du Québec viendra soutenir les services essentiels, l’offre des loisirs, et certaines installations municipales, telles que le transport en commun ou les aéroports régionaux. « Pendant la crise, nous avons dû nous adapter afin de maintenir les services essentiels », explique Jérôme Landry. Il accueille cette allocation d’argent supplémentaire alors que la deuxième vague de COVID-19 se pointe le nez au Bas-Saint-Laurent.

La Ville de Matane ne peut encore se prononcer sur la distribution de cette allocation supplémentaire au sein des services municipaux. « Le conseil ne s’est pas penché sur la façon que nous allons utiliser l’argent parce que nous ne connaissons pas encore les montants », dit le maire. « Et selon les études sur le sujet et la récente nouvelle de Marmen Énergie, nous ne pouvons que conclure que la relance économique sera très difficile. »

[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="19972" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]