Anthony Létourneau finaliste à une bourse de 100 000 $

Anthony Létourneau fait partie des 5 pour 100 des élèves les mieux classés. En pleine pandémie, il a postulé une Bourse Loran. Photo courtoisie Cégep de Matane

Seul représentant des cégeps de l’est du Québec et un des dix au Québec, le Matanais Anthony Létourneau, 18 ans, étudiant du programme préuniversitaire Sciences de la nature au Cégep de Matane, figure parmi les 72 finalistes canadiens pour la Bourse Loran, édition 2021.

D’une valeur de 100 000 $, répartie sur quatre ans, cette bourse de la Fondation Boursiers Loran comprend une allocation annuelle de 10 000 $ de même que les droits de scolarité de 25 universités partenaires à travers le Canada, mais aussi des services de mentorat, le financement de stages estivaux et plusieurs occasions de réseautage particulièrement stimulantes.

Déjà admissible à une bourse de 5 000 $

Au fil des entrevues en ligne dans le cadre de la demi-finale, Anthony Létourneau a retenu l’attention du jury à laquelle il avait pu participer au côté des 300 autres personnes sélectionnées à l’échelle du pays, parmi les 6 084 élèves ayant postulé cette année.

Sa qualification à la finale lui permet déjà d’être admissible à une bourse de 5 000 $, applicable sur les droits de scolarité de n’importe quelle université publique canadienne.

Les qualités recherchées chez les boursières et boursiers Loran : curiosité intellectuelle, altruisme, intégrité et d’autres solides valeurs intrinsèques 

Expérience extrêmement enrichissante

« Personnellement, d’indiquer Anthony Létourneau, ce que je trouvais intéressant avec cette bourse, c’est la possibilité de se rendre dans une autre province pour la poursuite de mon parcours universitaire, l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes très stimulantes qui partagent des valeurs d’engagement communautaire et de détermination. Je suis déjà très heureux d’avoir pu participer aux rencontres de la demi-finale, qui ont été une expérience extrêmement enrichissante et m’ont permis de discuter avec des gens passionnants.

Ce que j’apprécie beaucoup, poursuit-il, c’est aussi la valeur d’authenticité qu’ils recherchent parmi les candidats et les projections vers l’avenir qu’ils m’invitent à effectuer, ce qui m’a permis d’apprendre à mieux me connaître moi-même. »

Plus d’informations : https://www.cegep-matane.qc.ca/nouvelles/2021/un-etudiant-du-cegep-de-matane-parmi-les-72-finalistes-canadiens-de-la-bourse-loran/