Arrivée de STACE à Matane, entretien avec le président et chef de direction de l’entreprise

« J’aimerais bien faire de l’usine ici un point tournant dans les réservoirs d’énergie. » Norman Lord, président et chef de la direction, STACE (Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

L’annonce de l’arrivée d’une nouvelle entreprise de ce genre dans le parc industriel de Matane est accueillie favorablement par l’ensemble des intervenants du monde économique, politique et entrepreneurial. Elle s’inscrit parfaitement dans un créneau résolument tourné vers l’avenir et qui vient renforcir le pouvoir entrepreneurial de la région sur l’échiquier mondial.

L’acquisition du plus grand bâtiment et terrain situés au 300 du Port est par conséquent une grande victoire pour l’ensemble de la communauté matanaise générant un souffle nouveau pour les activités de l’ensemble des entreprises de ce secteur en lien avec les installations portuaires et la voie ferroviaire à proximité.

D’une superficie de 295 000 pi2, l’immense structure est située tout près de voies ferrées et du port en eau profonde de Matane, des atouts majeurs pour Stace qui exporte 95 % de sa production. (Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

STACE compte parmi les plus grands joueurs du globe sur le plan de la production d’énergie et Matane devient par conséquent une plaque tournante afin de poursuivre le développement et accroître sa production en plus de développer de nouveaux produits.

Rappelant que la nouvelle usine de Matane créera de la richesse dans notre région et deviendra un vecteur au plan international en ce qui concerne les exportations à travers le monde, la direction souhaite développer ici une vitrine de l’expertise québécoise en matière de production et stockage d’énergie durable.

Voici l’entretien réalisé avec Normand Lord, président et chef de direction de STACE lors du point de presse tenu jeudi en après-midi :

Les activités de la troisième usine de STACE devraient commencer au printemps prochain. Parmi les activités projetées, il est question de la conception et la fabrication de composantes d’éoliennes et parcs solaires complémentaires aux produits déjà proposés tels que : le développement de solutions de stockage mécanique et chimique d’énergie, solutions uniques et brevetées par STACE, ainsi que la production d’équipements électriques auxiliaires surdimensionnés pour des producteurs d’électricité et des projets industriels. Selon ce qui a été annoncé lors du point de presse, l’usine pourrait employer quelques dizaines de travailleurs d’ici l’an prochain.