Dévoilement de 12 portraits de lecteurs inspirants

Mélissa Felx-Séguin, agente de concertation Cosmoss La Matanie

Événement rassembleur mardi matin à la salle Isabelle Boulay du Complexe culturel Joseph-Rouleau, sous l’invitation de Cosmoss MRC de la Matanie dans le cadre des 50 ans de la bibliothèque pour le dévoilement de 12 portraits de lecteurs.

Une idée magique de l’équipe de Cosmoss qui a pour objectif de mettre en valeur 12 personnes de la communauté de différents âges et de différents domaines qui ont accepté de partager leur goût pour la lecture et de ce qu’elle leur apporte dans la vie de tous les jours.

En présence d’élèves de l’école des adultes et de participants du projet, Mélissa Felx-Séguin agente de concertation de Cosmoss MRC de la Matanie était emballé par ce projet qui met en valeur des gens de notre communauté qui nous inspirent tout en rappelant les bienfaits de la lecture et de son importance dans notre quotidien.

Voici trois des douze participants qui se sont prêtés au jeu :

 Guillaume Thibault, pompier qui pour sa part a donné son accord afin de faire parti du projet afin d’inciter davantage de garçons à s’initier à la lecture puisque parfois ils se sentent moins intéressés et que peu importe le métier que l’on choisit, la lecture est essentielle dans le travail de tous les jours. Ayant à remplir des rapports et à lire des codes de normes afin de s’actualiser, la lecture prend une place primordiale pour lui.

Pour l’entraîneur de soccer, Elie Damien Araboux, c’est son père qui étant un fervent de lecture, l’a grandement inspiré. Il adore le sport et aime lire les articles et les études qui traitent de ce domaine qui le passionne.Pour lui, le besoin de lire et d’apprendre sont essentiels.

Karoline Vukovic, photographe et enseignante n’a pas hésiter a accepté l’invitation de Cosmoss. Traitant de son parcours, elle a avoué qu’elle a arrêté l’école au début du secondaire deux et que c’est beaucoup plus tard à ces 20 ans, qu’elle a repris ces études. Aujourd’hui, elle enseigne au département de photographie du Cégep. Celle-ci rappelle qu’elle a réussi parce qu’elle a toujours adoré lire tellement qu’elle avoue qu’elle peut hypothéquer une nuit si elle tombe sur un livre qui lui parle. D’ailleurs, elle a dit une phrase qui résume bien la rencontre : « Fermer un livre, c’est comme perdre un ami ».

L’exposition »Portraits de lecteurs » sera visible du 26 novembre au 20 décembre inclusivement à la salle Isabelle-Boulay du complexe culturel Joseph-Rouleau. L’exposition pourrait par la suite se retrouver dans d’autres espaces ou écoles du territoire afin d’en inspirer d’autres à s’adonner aux plaisirs de la lecture.