La candidate du Bloc n’accepte pas les propos du député Rémi Massé

En cette amorce de la prochaine campagne électorale fédérale, la nouvelle candidate du Bloc québécois, Kristina Michaud dénonce les propos du député libéral Rémi Massé paru dans l’édition du journal l’Avant-poste du 7 août. Monsieur Massé aurait invité les gens de sa circonscription à voter du côté du pouvoir, pour qu’il y ait une certaine garantie de résultat en rappelant les phrases suivantes :

« C’est sûr que si on retourne dans l’opposition, oubliez ça, ça se termine. Il n’y aura plus personne pour influencer les décisions autour des tables où elles se prennent. On revient dans les 20 années de noirceur dans La Mitis, Matane et La Matapédia où l’on entendait que du chialage. »

Rejoint par téléphone jeudi, Madame Michaud souligne que cela fait preuve de cynisme envers le parti qu’elle représente et envers les citoyens du comté en leur demandant de voter du côté du pouvoir, elle précise qu’il s’agit d’un argument dépassé qu’il faut dénoncer. La nouvelle venue dans le domaine politique ne souhaite pas s’engager dans une guerre de mots préférant miser sur une campagne positive et rappelle qu’un député du camp de l’opposition est aussi important pour sa région afin de revendiquer les intérêts des citoyens de sa circonscription.