Suite au débat d’Amqui, le député sortant promet que le projet de Matane n’ira pas à l’encontre de celui de la Vallée de la Matapédia

Souhaitant apporter des précisions sur des propos émis dimanche soir lors du débat présenté à Amqui alors que certains candidats lui ont reproché de mettre de côté le projet de création d’ emplois fédéraux dans la Vallée de la Matapédia en raison de son engagement pris lors du lancement de sa plateforme électorale dans une future construction d’un nouvel édifice pour accueillir les employés de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada à Matane, le député sortant et candidat libéral a tenu à apporter des précisions à ce sujet par voie de communiqué.

Précisant qu’il s’agit de deux dossiers différents, il dit vouloir concrétiser ses deux projets majeurs dans la région s’il est réélu. Interrogé sur le dossier des emplois dans la Vallée de la Matapédia qui était l’une des promesses de son premier mandat, Monsieur Massé aimerait trouver un espace actuel à Amqui pour recevoir la quarantaine d’emplois qui seraient créés dans le futur. Le député sortant souhaite aussi relancer le projet de l’usine de transformation de produits forestiers.

« Certains de mes opposants mentionnent que la future construction d’un nouvel édifice à Matane sonne le glas de mon engagement de créer des emplois fédéraux dans la Matapédia. C’est complètement faux. Avoir de l’ambition pour notre comté, c’est savoir travailler sur plusieurs dossiers en même temps. J’ai l’expérience, la volonté et je ferai le nécessaire pour concrétiser ces deux projets porteurs pour les gens de chez-nous », déclare Rémi Massé.