Dépistage de la COVID-19 au Bas Saint-Laurent

Alors que le crise de la COVID-19 prend un tournant, nous avons rencontré René Bergeron, directeur clinico-administratif de l’Optilab au Bas Saint-Laurent, afin d’ausculter le processus de dépistage tel qu’il est organisé présentement dans la région.

Au début de la pandémie, les tests de COVID-19 devaient être envoyés à Montréal, résultant de plus grands délais de réponse. Toutefois, depuis la première semaine d’avril, les prélèvements de la région bas-laurentienne et gaspésienne sont livrés au laboratoire Optilab de Rimouski. Là-bas, le processus analytique prend entre 6 ou 8 heures, car l’analyse des prélèvements de COVID-19 demande une grande technique et une préparation étendue. 

Des développements pour des tests plus localisés dans certains endroits, tels qu’en Gaspésie sont attendus pour l’automne, mais ils ne sont pas complétés ailleurs qu’à Rimouski pour l’instant. Alors que la Gaspésie est en attente de matériel, les instances de santé publique souhaitent analyser les possibilités pour donner accès aux analyses à de nouvelles régions. 

Pour avoir accès au test de dépistage dans le Bas Saint-Laurent, le patient doit appeler pour prendre rendez-vous du lundi au vendredi de 8h à 18h au numéro sans frais : 1 877 644-4545. Les cliniques désignées d’évaluation (CRÉ), qu’elles soient à Rimouski, Matane, Rivière-du-Loup, Amqui ou Témiscouata, prennent maintenant place, pour la plupart, dans des centres hospitaliers. Selon René Bergeron, les rendez-vous sont obtenus rapidement.

Bergeron révèle que des liens de communications sont maintenus entre les laboratoires. Les prélèvements sont transmis deux ou trois fois par jour, mais les fréquences sont ajustées au besoin. Après les quelques heures qui suivent l’analyse, les résultats sont communiqués en 24 à 48 heures, « souvent en bas de 24 », précise le directeur. Le rapport d’analyse est émis dans le système d’informations transmettant les données à la santé publique ou au médecin prescripteur du test de dépistage, et un suivi est complété avec le patient par la suite.

Depuis le 1er avril environ, 13 865 tests d’analyse furent complétés par le laboratoire Optilab de Rimouski, selon le directeur clinico-administratif René Bergeron. D’après lui, les capacités analytiques de son laboratoire se situent à plus ou moins 500 à 600 analyses par jour. Par contre, son équipe et lui effectuaient qu’entre 80 tests à 125 tests par jour, observant une augmentation du nombre de prélèvements d’avril à juillet. Le directeur n’enregistre d’ailleurs aucune problématique d’approvisionnement de tests jusqu’à maintenant.

[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="17710" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]