Des pistes plus sécuritaires grâce au nouveau traceur de pistes au Club de ski de fond de Matane

Le président du Club de ski de fond, Paul Gauthier, près du nouveau traceur, dans l’agrandissement du garage, à côté de L’Igloo. Photo Romain Pelletier

Fin prêt à Noël, le nouveau côte à côte à chenilles muni d’un traceur fait le bonheur du Club de ski de fond Matane, surtout depuis les récentes bordées de neige.

Grâce à cet investissement de plus de 115 000 $ avec l’agrandissement du garage, le Club économise en frais en carburant pour l’entretien journalier des 18 kilomètres de sentiers de ski de fond.

En plus, il prolonge la vie utile du plus imposant traceur Bombardier BR-400 de 1991, dorénavant utilisé lors des bordées de neige plus importante. Un neuf coûterait quelque 400 000 $.

Ce véhicule utilitaire est l’outil quatre saisons capable de manipuler différents accessoires pour différentes applications. Gracieuseté Club de ski de fond

Pour garanti garantir l’accessibilité des pistes

« Au cours de l’hiver 2023, rappelle le président du Club, Paul Gauthier, le traceur BR-400 a connu des problèmes mécaniques majeurs, dont les réparations ont coûté 25 000$. L’aide financière de la Ville de Matane nous a permis de supporter cette dépense.

Ce bris d’équipement a affecté notre offre de service à la clientèle. Nous n’avons pu garantir l’accès à des sentiers sécuritaires. Nous devions trouver une solution afin d’être en mesure de garantir l’accessibilité des pistes ».

Le président du Club de ski de fond, Paul Gauthier, près du nouveau côte à côte à chenilles équipé d’un traceur. Photo Romain Pelletier

Sources de financement

La MRC de La Matanie a accordé à cette réalisation 70 889$ dans le cadre du fonds de soutien à la vitalisation et à la coopération intermunicipale.

La Caisse Desjardins de La Matanie a octroyé 10 000$ à même son fonds d’aide au développement du milieu.

Les membres du Club de ski de fond ont versé 7 000 $ à la suite d’une contribution spéciale. Le Club assure le reste du financement.