Desserte aérienne et complexe aquatique, le maire de Matane fait le point

Jérôme Landry, maire de Matane.

Rejoint par téléphone mardi matin, le maire de Matane, Jérôme Landry a amené certaines précisions au sujet de deux dossiers, celui des difficultés rencontrées dans les dernières semaines pour assurer un lien maritime fiable et celui du refus de l’aide financière gouvernementale dans le dossier du projet de complexe aquatique.

Tout d’abord concernant les problèmes avec le NM Saaremaa 1 qui ne peut assurer quotidiennement les traversées vers la Côte-Nord. Ce dernier dit ne pas être en accord avec la mise en place d’une liaison aérienne car cela ne règle pas le problème à la base.

Précisant que quand le navire ne traverse pas c’est en raison des mauvaises conditions météorologiques et conditions de navigation défavorables et non pour des problèmes d’ordre mécanique, ainsi il croit que dans ce contexte, s’il n’y a pas de traverse, il n’y aura pas plus de vols compte tenu des prévisions météorologiques néfastes dans notre secteur.

D’après lui, il faut rassurer la clientèle et surtout ramener au plus vite le F.-A.-Gauthier en bon état de fonctionnement afin de rétablir l’assurance d’une liaison maritime à long terme.

D’autre part, suite au refus de la subvention permettant de boucler le budget destiné au projet de construction du complexe aquatique, monsieur Landry dit vouloir joindre sa voix aux autres élus du Bas-Saint-Laurent qui ont essuyé des refus de regrouper les demandes en augmentant l’enveloppe et que les projets soient approuvés dans l’est du Québec.