Éphémérides 25 mars : Jean-Charles Gagnon élu sans opposition maire de Matane

Jean Charles Gagnon, lors de l'inauguration du nouvel hôpital du Très Saint-Rédempteur en 1950. Archives SHGM

En 1948, le pharmacien Jean-Charles Gagnon est élu sans opposition nouveau maire de Matane. Succédant à Raoul Fafard, il l’a été jusqu’à 1950.

De son côté, l’entrepreneur en construction, Léandre Thibault, est réélu conseiller municipal. Les élections municipales pour les autres postes sont prévues pour le 1er avril.

Le mandat de Jean-Charles Gagnon sera principalement marqué par le développement du secteur de Saint-Rédempteur avec le percement de la côte du même nom et la construction de l’hôpital actuel.

Né à Matane le 24 mars 1892, Jean-Charles Gagnon a fait ses études classiques et commerciales à la St. Dunstan’s University. de l’Île-du-Prince-Édouard. Il marie Louise Page à Chicoutimi le 16 septembre 1919. Père d’un enfant.

Reçu pharmacien en 1919

Après avoir complété ses études à l’Université de Montréal, il été reçu pharmacien en 1919. Il tient d’abord une pharmacie à Amqui jusqu’en 1936, ouvre une succursale à Métis Beach, qu’il exploitera durant vingt et un ans, et en installera également une à Matane sur la rue Saint-Jérôme à compter de 1932. Elle sera finalement acquise plus tard par Louis-Marie Synnett.

Il fut un membre fondateur de la Coopérative agricole de Matane, président de la Commission scolaire de Matane de 1938 à 1942 ainsi que de la Chambre de commerce. Il décède à Matane le 29 janvier 1970.

En 1918, décision de construire un pont métallique au centre-ville. La firme H.-A. Morin de Trois-Pistoles est chargée de sa construction. Il coûta environ 21 000 $. Son. Nom : pont Bergeron.

En 1928, Mgr Georges Courchesne reçoit l’investiture du diocèse de Rimouski.

En 1948, Pub dans La Voix de Matane du studio de photographie Studio Rapide au 66, rue Saint-Georges.

En 1960, mise en nomination de 15 candidats à la mairie et à l’échevinage (conseiller municipal). L’actuel maire F.-A. Gauthier affrontera l’industriel Benoît Joncas et l’hôtelier Albert Gagnon. (La Voix gaspésienne, 1950-03-24-, page 2)

En 1970, dans une publicité publiée dans La Voix gaspésienne, les principaux marchands de Matane communiquent leurs heures d’affaires afin que leur personnel ait une fin de semaine bien méritée. Lundi, mardi et mercredi : de 9 h à 17 h30. Jeudi et vendredi : de 9 h è 21 h. Samedi : de 9 h à 12 h. (La Voix gaspésienne 1970-03-25, page 16)

En 1983, entrée en vigueur du système métrique pour les poids et mesures dans les épiceries du Bas-Saint-Laurent.

En 1985, naissance du Jérémie Ouellet. Matricule : K14_382_863. Caporal, du Royal Canadian Horse Artillery. Fils de Denis et Marlène Ouellet. Décédé 11 mars 2008 à Kandahar, Afghanistan. Lieu de sépulture : Matane.