Éphémérides 28 février : naissance du chanteur d’opéra Joseph Rouleau

Le chanteur Joseph Rouleau, en juin 2001, à l’inauguration du complexe culturel qui porte son nom sur l’avenue Saint-Jérôme à Matane. À ses côtés le député-ministre Matthias Rioux et le maire Maurice Gauthier. Collection Romain Pelletier

Le chanteur Joseph Rouleau, en juin 1990, lors du 50e anniversaire de l’Harmonie de Matane. Collection Romain Pelletier

Naissance à Matane en 1928 du chanteur lyrique (basse) Joseph Rouleau, de réputation internationale. Il s’est vu décerner de nombreuses distinctions. Le complexe culturel de Matane porte son nom en son honneur. Décédé à Montréal en décembre 2019.

Sixième d’une famille de huit enfants. Son père, l’ingénieur forestier J-Alfred Rouleau, originaire de la région des Laurentides, a été cofondateur de l’Harmonie de Matane et maire de la ville de 1939 à 1941. Sa mère, Florence Bouchard, venait de la Côte-Nord.
L’art lyrique québécois lui est redevable
Le chanteur d’opéra Joseph Rouleau était renommé dans le monde entier pour son sens théâtral infaillible et son impressionnante souplesse vocale. L’art lyrique québécois lui est redevable non seulement de son talent et de son succès, mais aussi de son enseignement et de son engagement indéfectible.

En 2004, Joseph Rouleau était promu au grade de Grand Officier de l’Ordre national du Québec et il a reçu, en novembre 2004, le Prix de la Gouverneure générale du Canada pour les arts de la scène. Officier de l’Ordre du Canada, il est le fondateur du Mouvement pour l’art lyrique du Québec, qui a donné naissance à l’Opéra de Montréal. L’Université du Québec à Montréal, où il a enseigné le chant de 1980 à 1998, l’a nommé professeur émérite en 2007.

Après une décision de la Cour suprême, en 1978, le Matanais François Dionne prend possession de Câblodistribution de l’Est à Rimouski, mettant un terme à la célèbre guerre du câble.

En 1925, un puissant tremblement de terre de 6,2 degrés à l’échelle de Richter ébranle le Bas-Saint-Laurent. Survenu à 21 h 19, il fut l’un des plus forts séismes du XXe siècle au Canada. La secousse a été ressentie à plus de 1 000 kilomètres à la ronde.