Éphémérides 29 mars : le Sun Trust devient le fiduciaire de l’Hôtel Belle Plage de Matane

L’Hôtel Belle Plage en 1931. Photo Studio Victor Sirois - Archives SHGM

En 1929, le Sun Trust devient le fiduciaire de l’Hôtel Belle Plage, propriété des actionnaires de la Compagnie d’hôtellerie de Matane-Gaspé.

L’hôtel a été en exploitation pendant cinq ans, soit de 1929 à 1933. Il comptait 125 chambres et suites luxueuses, une salle à manger. Il offrait une gamme de services tels qu’un accès à une plage privée, des bains d’eau de mer salée, des terrains de tennis ainsi que des activités de pêche et de canotage.

Le plus chic de la Gaspésie

En raison de la qualité de l’hébergement et de ses services, l’hôtel est surnommé « The Ritz of the Gaspé Tour ». Il est alors considéré comme l’hôtel le plus chic de la Gaspésie. Les propriétaires visaient une clientèle de riches Américains et Canadiens attirés par les panoramas grandioses de la Gaspésie.

En raison de la crise économique, la clientèle espérée n’est pas au rendez-vous. L’hôtel réussit à opérer et demeure ouvert pendant quatre saisons, mais l’année 1933 sera la dernière.

Hôpital puis hospice

En 1934, le Sun Trust prendre possession des biens, meubles et immeubles L’édifice connaît rapidement un nouveau destin. Dès la fin de l’année, un groupe de religieuses membres des Dominicaines de l’Enfant-Jésus de Québec visite le bâtiment avec l’intention de s’en porter acquéreur et le transformer en hôpital. L’acte de vente est ratifié le 20 avril 1935. Il devient par la suite la Maison de la Providence (hospice). Sur le site, on trouve depuis 1976 le centre commercial les Galeries du Vieux Port.

En 1824, le territoire de la seigneurie de Matane est augmenté au profit de la veuve de James McCallum. Elle fait alors 3 lieues de front sur 2 lieues de profondeur.

En 1872, le député conservateur de Rimouski au Parlement de Québec, Louis-Honoré Gosselin, remet sa démission.

En 1905, à Rimouski, 1 200 personnes se réunissent devant le palais de justice pour acclamer leur député Auguste Tessier, nommé ministre de l’Agriculture par le premier ministre Lomer Gouin.

En 1960, le député de Matane, Benoît Gaboury, annonce que le Collège de Matane recevra d’ici quelques mois une subvention de 500 000 $.

En 1966, réunis à Rimouski, 450 cultivateurs fondent les syndicats de producteurs de lait industriel et de producteurs de porcs du diocèse de Rimouski.

En 1970, le professeur de catéchèse à la Polyvalente Nestor Turcotte est choisi candidat du Parti québécois pour le comté de Matane, devant 400 personnes, dans la salle de l’école Victor-Côté. Quatre autres candidats étaient en lice : Paul Banville , Wellie Gauthier, Gérard Roy et Raymond Tremblay.

En 1983, la Coopérative agricole du Bas-Saint-Laurent adopte un nouveau nom : Purdel.