Éphémérides 30 mars : la pendaison puis le pénitencier pour Élise Plante-Dubé

Première page de La Voix de Matane le 30 mars 1950. Archives SHGM

En 1950, au palais de justice de Rimouski, Élise Plante-Dubé, 45 ans de Matane, est condamnée à la pendaison pour avoir assassiné sa fille de 17 ans. Elle devient ainsi la première femme condamnée à la peine capitale dans le Bas-Saint-Laurent.

Son procès s’est tenu du 29 au 30 mars devant le juge Wilfrid Edge de Cour du Banc du Roi à Rimouski. Elle a abattu sa fille Irène avec une arme à feu le 5 avril 1949 dans sa maison à Grande-Anse, maintenant Matane-sur-Mer. Son exécution avait été fixée au 7 juillet 1950. Il n’y a pas eu eu d’avis favorable à la clémence. Résultat : pas de décret, mais un nouveau procès. Le 16 juillet 1951, le juge Fernand Choquette commue sa sentence en 7 ans de pénitencier

En 1912, érection de Saint-Léandre en municipalité de paroisse.

En 1919, bénédiction solennelle du monument au Sacré-Coeur élevé devant l’église de Sandy Bay (Baie-des-Sables).

En 1941, bénédiction du Chemin de Croix de la nouvelle église de Baie-des-Sables, don des paroissiens.

En 1948, ouverture de la salle de quilles des Chevaliers de Colomb sur la rue Saint-Sacrement (futur site de la station CKBL et Radio-Canada). Les premières boules seront lancées par le chanoine curé Victor Côté, le colonel Raoul Fafard, le Grand Chevalier Dr Raoul Gagnon et le président du Club des Chevaliers de Colomb Paul-Émile Castonguay.

En 1949, grand déménagement dans le nouvel hôpital sur la rue Thibault.

En 1950, le nouvel Hôpital du Très-St-Rédempteur de Matane accueille ses premiers patients.

En 1957, ouverture du restaurant Le Royal sur la rue Saint-Pierre.

En 1970, le député sortant Jean Bienvenue du Parti libéral se présente à la convention pour le comté de Matane, au sous-sol de l’église St-Jérôme.

En 1976, Anita Fortin-Croussett de Saint-Thomas-de-Cherbourg représente la Matanie à la 2 000e émission de Femmes d’aujourd’hui à Radio-Canada.