Éphémérides 31 mars : l’importance d’une ligue des propriétaires en 1950

Coupure de presse de La Voix de Matane du 31 mars 1950. Archives SHGM

En 1950, J.-Antoine Pelletier prononce une causerie à la station de radio CKBL afin de démontrer l’importance d’une Ligue des propriétaires dans une ville comme Matane.

« Depuis quelque temps, dit-il, on entend des reproches à l’adresse des administrateurs de notre ville. Les propriétaires sont mécontents parce que les taxes montent t à une allure déconcertante. (…). On s’est permis des dépenses extravagantes.»

Selon lui, une administration laissée sans surveillance est irrévocablement entraînée vers les abus, lesquels sont parfois onéreux pour les administrés.

Bientôt, la Ligue élira son bureau de direction lors de sa grande assemblée générale.

En 1907, en vertu d’une décision du ministre des Postes, les paroisses de Sainte-Félicité, Les Méchins, Cap-Chat et Sainte-Anne-des-Monts ont maintenant un service postal quotidien.

En 1937, mariage de Félicité Collin et François Normand à Sainte-Félicité. Trop occupé avec six autres mariages, le photographe Victor Sirois prêta une de ses caméras à Donat Bergeron, étudiant à la prêtrise. Série de 9 belles photos publiées dans la revue Au pays de Matane, no 73, août 2002, en page 19.

En 1957, le projet d’un traversier pour trains (traversier-rail) entre le Bas-Saint-Laurent et la Côte-Nord est évoqué pour la première fois lors d’une rencontre de gens d’affaires de la région.

En 1958, les électeurs de Matane-Matapédia élisent Alfred Belzile, député du Parti conservateur, pour les représenter à Ottawa.

En 2016, la Conférence régionale des élus du Bas-Saint-Laurent (CRÉ) ferme définitivement ses portes à la suite de son abolition par Québec.