Éphémérides 8 juin : la barge Tremblay saisie à coups de revolvers en 1930

Entreprise dès 1914, la construction de la barge A.-Tremblay en bois de merisier est baptisée et lancée. Sa carrière durera environ 15 ans. Saisie à la suite de la contrebande d’alcool en 1930. Quelques mois de prison pour les frères Tremblay. Quelques années années plus tard, elle fera naufrage au Cap Breton chargée à ras bord d’une cargaison de whisky. Photo : La tradition maritime de Matane (1534-1984), Louis Blanchette

Selon l’édition du 8 juin 1930 du journal L’Autorité nouvelle de Montréal, une nouvelle reçue en cette ville, hier, mande que la barge Tremblay a été saisie après un duel au revolver au cours duquel deux hommes ont été blessés et le capitaine Tremblay arrêté.

La dépêche disait que la barge (propriété de navigateurs de Matane), qui a déjà attiré l’attention du public à deux ou trois reprises dans une histoire de liqueurs, avait amarré au quai de Saint-Nicolas avec une cargaison de spiritueux.

Des officiers de la Commission des liqueurs de Québec avaient appris que la barge remontait le Saint-Laurent avec des spiritueux. Ils firent le guet pour attendre le déchargement.

On n’intervint pas dans le mouvement d’amarrage de la barge, mais dès qu’elle fut accostée et qu’on procéda au transbordement des liqueurs, les officiers de la commission se présentèrent et ordonnèrent aux membres de l’équipage de se rendre.

Efforts de l’équipage paralysés

Ces derniers tentèrent avec le plus grand calme de desserrer les câbles, mais leurs efforts furent paralysés par les officiers de la Commission qui pointèrent leurs revolvers et tirèrent dans la direction des matelots qui essayaient de démarrer la barge.

Les coups se firent alors entendre et deux membres de l’équipage tombèrent sur le pont frappés par les balles. Après le succès de ce combat, les officiers montèrent à bord et mirent immédiatement en état d’arrestation le capitaine Tremblay, propriétaire de la barge, sous l’accusation de transport de boissons. La barge fut saisie et les autres membres de l’équipage arrêtés.

On transporta aussitôt les deux blessés à l’Hôtel-Dieu de Lévis. Leur cas n’est pas grave. On a saisi une grande quantité de caisses de liqueurs.

On se rappelle qu’il y a quelques années on saisit à bord de cette barge près de Trois-Rivières 75 000 gallons de spiritueux qui furent expédiés à Montréal pour être entreposés. La barge Tremblay fit beaucoup parler d’elle aux élections fédérales de 1926.



La manchette de la première page du  journal L’Autorité nouvelle de Montréal du 8 juin 1930. Source : BAnQ

Autres éphémérides

Le 8 juin 1845, on assiste à la constitution de la municipalité de Matane qui englobe la seigneurie de Matane et le canton de Matane, adjacent à la seigneurie. Cette municipalité cesse d’exister deux ans plus tard, en vertu d’une loi qui remplace les municipalités locales par des municipalités de comté. Il se pourrait que le conseil municipal d’alors ait continué à fonctionner sous une forme consultative. D’après les archives du ministère des Affaires municipales du Québec, la municipalité de Saint-Jérôme-de-Matane n’obtiendra son statut civil qu’en 1861. Quinze maires piloteront les destinées de Matane de 1845 à 1893, année de la séparation en deux municipalités, celle du village et celle de la paroisse.

Le 8 juin 1908, pour une quatrième élection générale consécutive au Québec, les libéraux conservent les quatre sièges du Bas-Saint-Laurent. Donat Caron représente Matane.

Le 8 juin 1914, bénédiction du nouveau cimetière de la municipalité de Sandy Bay (Baie-des-Sables).

Le 8 juin 1927– association de Phillipe Forbes (futur cinéma Théâtre National) avec Maurice Maclean (théâtre ambulant de Shelter Bay-Port-Cartier). Sous la raison sociale la Matane Garden Shows avec tente de 40 pieds par 60 pieds avec équipement pour vues animées et 90 sièges de toile.

Le 8 juin 1944, décès du soldat Wilfrid Bernier. Lieu de sépulture : Bény-sur-mer en France. Matricule: E/10631. Soldat du Régiment de la Chaudière. Né le 2 mars 1912, Matane., fils d’Elzéar et d’Hélène Fournier de Matane.

Le 8 juin 1952, inauguration du musée régional de la Société d’histoire de Matane et du bureau municipal d’information touristique au phare. Apposition d’une plaque commémorative pour le quatrième centenaire de la mort de Jacques-Cartier. Suivi d’un banquet à l’Hôtel Belle Plage.

Le 8 juin 1958, une occasion de se réjouir est fournie à la Chambre de commerce de Matane par l’élection de son ex-président, le notaire Georges-Alexandre Lebel, comme président régional de la Chambre du Bas Saint-Laurent lors du Congrès Régional de cet organisme tenu à Matane.