Éphémérides du 10 octobre : coup d’envoi de Place Centre Ville en 1979

Le maire Roger Dion donne le premier coup de pelle en présence, entre autres de Marcel Bouchard, représentant le marché d’alimentation Casino et l’un des promoteurs, Wellie Gauthier. Photo : Collection Romain Pelletier

Le 10 octobre 1979, le journal « La Voix gaspésienne » rapporte le lancement de la construction de Place Centre Ville, d’une superficie de 78 000 pieds carrés, entre l’avenue Saint-Jérôme et la rue du Bon-Pasteur à Matane.

Dans son éditorial intitulé « On étouffe le centre-ville! », Gilles Gagné écrit ° Le moment est venu de se demander, si au plan de l’urbanisme, nous ne sommes pas en train de créer des monstruosités dans nos villes qui pourraient pourtant avoir une certaine allure si leurs plans d’urbanisme s’animaient d’une vision un peu plus large et d’une plus grande préoccupation pour le bien-être des gens appelés à y vivre. »

Il y avait de quoi faire de Matane une ville agréable

Selon lui, ce nouveau commercial générera à n’en point douter une activité considérable. ll est déjà fort difficile de manoeuvrer dans ce secteur où se concentrent les principales places d’affaires de Matane, où se déroulent un tas d’activités sportives, où le CLSC occasionne un va-et-vient considérable; il étouffera lui aussi.

« Il y avait, ajoute-t-il,  de quoi faire de Matane une ville agréable; il y avait de quoi libérer un peu le coeur de l’agglomération. Que de belles occasions perdues ces dernières années! Le moment ne serait-il pas venu de revoir toutes ces questions d’urbanisme et d’urbanisation? Il y a des torts irréparables mais l’important est de sauver ce que l’on peut encore sauver. »

Le nouveau centre commercial sera érigé près du CLSC, au coeur du centre-ville de Matane. Photo : Collection Romain Pelletier

Autres éphémérides

Le 10 octobre 1790, mort de la deuxième seigneuresse, Françoise Talon. Mariée à Donald MacKinnon (Écossais catholique).

Le 10 octobre 1793, enregistrement du titre de Donald McKinnon des droits de Damours.

Le 10 octobre 1864, premier baptême inscrit aux registres de la mission de Sainte-Félicité par l’abbé Antoine Chouinard : Joseph-Bruno-Ernest, fils de Jean-Baptiste LeBel et de Marie-Tharsile Gagnon.

Le 10 octobre 1880, un premier missionnaire résidant, l’abbé Louis Paquet, arrive à Les Méchins.

Le 10 octobre 1914, Augustin Bouchard devient le maître de poste du bureau de Saint-Léandre. Il le demeurera jusqu’au 23 août 1922.

Le 10 octobre 1939, ouverture de l’Imprimerie Commerciale, selon « L’étoile », le journal de la Chambre de commerce senior de Matane.

Le 10 octobre 1928, le marchand Alexandre Nazair du village de Priceville achète du rentier François-J. Pelletier une maison et hangar pour 11 600 $ (4 000 $ comptant et 500 $ par année). Il y a un locataire, Frank Chatigny, chauffeur d’autobus, qui y résidera jusqu’au 1 novembre 1929.. M. Nazair vient d’acheter l’Hôtel Pelletier (auparavant Victoria et Chantigny). Sa femme Wardy aimait cet endroit qu’elle avait remarqué un jour en revenant de la messe. Le bâtiment qui servira de magasin de vêtements pour hommes et dames est situé au coin de l’avenue Saint-Jérôme et de rue de la Station (future rue Saint-Pierre).

Le 10 octobre 1945, Gérard Légaré lance le premier numéro du journal « La Voix de Matane ».

Le 10 octobre 1954, à Les Boules, en présence de 2 000 personnes, le premier ministre Maurice Duplessis active le commutateur permettant à l’électricité venant de la Côte-Nord d’atteindre le poste des Boules par trois câbles sous-marins.

Le 10 octobre 1957, publication du dernier numéro du journal hebdomadaire « La Voix de Matane ». Il est acquis par « La Voix gaspésienne », son concurrent. 

Le 10 octobre 1958, la goélette « Méchins » sombre lors d’un coup de vent subit entre Les Escoumins et Forestville, avec ses quatre membres d’équipage dont le capitaine, Gilbert Mansour. Propriété de ce dernier, elle avait été construite en 1933. Les corps du capitaine Mansour et du matelot Adrien Boucher seront retrouvés par la suite.

Le 10 octobre 1969, le bureau de poste Cherbourg ferme ses portes. Il les avait ouvertes le octobre 1939 sous le nom Schickshock, puis Cherbourg, le 16 juin 1941. Cherbourg Ouest ferme aussi. Il était ouvert depuis 11 janvier 1937.

Le 10 octobre 1979, le bingo est toujours aussi populaire, ici à la salle Saint-Louis sur l’avenue Saint-Jérôme, emplacement occupé aujourd’hui par la Résidence des Bâtisseurs. Photo : Collection Romain Pelletier

Le 10 octobre 1984, vaste opération pour la cueillette de la capitation à Matane et dans nombre de paroisses de la région. Des dizaines de personnes sont affectées à cette tâche.

Le 10 octobre 1990, agrandissement de la station radio CHRM sur l’avenue du Phare Ouest à Matane. Photo : Collection Romain Pelletier

Le 10 octobre 2001, construction du marché d’alimentation IGA sur l’avenue du Phare Est à Matane.

Le 10 octobre 2009, l’équipe de football les Gladiateurs de la Polyvalente de Matane affrontent les Guerriers de Rivière-du-Loup au terrain de la Piste et pelouse.