Éphémérides du 12 août : le vieux cinéma Ciné-West puis Gaieté est démoli en 2008

L’ancien cinéma Gaieté, auparavant Ciné-West, passe sous le pic des démolisseurs en 2008. Photo : Collection Romain Pelletier

Le 12 août 2008, il ne reste plus rien de l’ancien Cinéma Club Vidéo Gaieté, auparavant Ciné-West, situé sur la rue de la Fabrique à Matane.

Les démolisseurs s’y sont attaqués tôt mardi en débutant à l’arrière de l’immeuble, soit dans la cour de récréation de l’école élémentaire Victor-Côté.

L’espace libéré servira d’espace vert pour la résidence d’un des propriétaires actuels, Guy et Jacques Desjardins, qui ont assisté à la démolition par Les Entreprises St-Raymond devant quelques dizaines de curieux.

Le cinéma Ciné-West sur la rue de la Fabrique, en décembre 1981. Photo : Collection Romain Pelletier

Un peu d’histoire

Ouvert vers 1947 par le capitaine Alfred Guimond pour concurrencer le Théâtre National sur l’avenue D’Amours, le Ciné-West change de nom en janvier 1982 pour Cinéma Gaîté puis Gaieté sous l’impulsion du nouveau propriétaire Denis Duval.

Puis, les frères Desjardins l’acquièrent et en ouvrent un tout nouveau en novembre 2004 à l’angle des de l’avenue Fraser ainsi que des rues de la Gare et Soucy. 

L’intérieur du Cinéma Gaieté en mars 1985. Photo : Collection Romain Pelletier

Autres éphémérides

Le 12 août 1681, pour d’obscures raisons politiques, le gouverneur Frontenac fait emprisonner pour deux mois le seigneur de Matane, Mathieu D’Amours de Chauffours. L’expédition, conduite par Louis Damours, son fils, retourna à Québec le 12 août, après quatre mois d’intenses activités. Dès l’arrivée du bateau, toute la cargaison est saisie suite aux ordres de Frontenac. Le gouverneur reprochait à Damours « d’avoir fait partir sa barque sans obtenir au préalable un congé en bonne et due forme », en plus d’être parti de nuit, « ce qui semblait contraire à la coutume ».  Protestant de son innocence, le seigneur de Matane  « déclinait toute culpabilité, refusait de se reconnaître fautif sous quelque chef que ce soit et prétextait de sa loyauté exemplaire, de son respect des ordonnances et des désirs des gouverneurs sous lesquels il avait servi…»

Le 12 août 1906, agrandissement de l’église Saint-Jérôme construite en 1887. La revue Au pays de Matane, no 42, novembre 1986, en publie la photo.

Le 12 août 1920, fondation de la Congrégation des Enfants de Marie par Joseph-Alphonse D’Amours, curé de Sainte-Félicité. Philomène Perron en est la première présidente.

Le 12 août 1933, les passagers du bateau North Shore ayant fait naufrage à Baie-Trinité, embarque sur le Marco-Polo et traversent à Matane.

Le 12 août 1936, Adélard Collin devient le maître de poste du bureau de Sainte-Félicité. Il le sera jusqu’au 2 avril 1954.

Le 12 août 1947, les trois syndics pour administrer les biens de la nouvelle desserte Saint-Rédempteur au nom de la corporation épiscopale de Rimouski, Michel Philibert, Arthur Côté et Philippe Gagnon, donnent l’autorisation pour faire les emprunts nécessaires à la construction des édifices religieux. Ils adoptent la résolution d’acquérir un terrain, propriété d’Émile Côté, et l’on demande à l’archevêque l’autorisation de faire les emprunts nécessaires pour commencer immédiatement la construction d’une salle paroissiale avec un sous-sol pour les oeuvres sociales de la paroisse, ainsi que pour la construction d’un presbytère.

Le 12 août 1999, Saint-Adelme possède une grange musée agricole.

Le 12 août 2002, le Théâtre Le Flot d’idées présente Mémoires d’outre-mer à la promenade des Capitaines.

Le 12 août 2009, démolition de l’escalier de Place Centre Ville, du côté de la  rue Bon-Pasteur à Matane.

Le 12 août 2016, le 7e festival Éole en musique présente entre autres Jonas & The Massive Attraction, l’humoriste André Sauvé ainsi que l’actrice compositrice et interprète Mylaine Valllée (photo) de Les Méchins, près du parc des Îles. Photo : Collection Romain Pelletier