Éphémérides du 15 octobre : inauguration du premier aéroport de Matane en 1947

Des hommes d’affaires de la ville ont été à prendre place comme passagers à bord de l’avion destiné à assurer le service. Archives Société d’histoire et généalogie de Matane - Studio Victor Sirois

Le 15 octobre 1947, l’aéroport de Matane est inauguré officiellement et le transporteur aérien Canadian Pacific Airlines ouvre alors une route aérienne reliant Matane avec les différentes localités de la Côte-Nord.

À cette occasion, elle invite des hommes d’affaires de la ville à prendre place comme passagers à bord de l‘avion destiné à assurer le service, un « Douglass », deux moteurs, entre Matane et Godbout, à raison d’un voyage par jour pour le moment.

Voyageurs agréablement impressionnés

Selon le journal « La Voix de Matane », « les voyageurs ont été agréablement impressionnés par le confort qui existe dans ces magnifiques machines équipées d’une façon plutôt luxueuse et qui donné aussi l‘idée de sécurité ».

En 1946, le conseil municipal, de concert avec le gouvernement fédéral, décidait de construire un aéroport à l’ouest de la ville, dans l’actuel secteur Bon-Pasteur, en face de l’édifice fédéral sur le boulevard Dion.

Cette initiative s’imposait depuis quelques années déjà, car la population de la région réclamait avec insistance d’autres facilités de transport pour répondre aux exigences de l’industrie et du commerce.

La Canadian Pacific Airlines inaugure un service aérien entre Matane et la Côte-Nord. Archives Société d’histoire et généalogie de Matane – Studio Victor Sirois

Autres éphémérides

Le 15 octobre 1798, c’est dans l’acte officiel passé à cet effet, qu’est glissée, volontairement ou non, une inversion des limites de la seigneurie de Matane. La plus grande partie avait été concédée à l’ouest de la rivière. Le shérif la transporte à l’est. Le territoire de la Grande Anse (Matane-sur-Mer) était plutôt marécageux, tandis que du côté d’en bas les terres étaient plus belles, par conséquent plus aptes à être concédées.

Le 15 octobre 1833, les habitants de Matane expédient une requête à l’évêché de Québec demandant l’érection canonique de leur paroisse et la permission de construire une église pour remplacer la chapelle. Les noms des 36 chefs de famille apparaissent sur la requête. Il y a une 37e famille qui est celle du seigneur Dougald Fraser avec qui demeurent sa femme, Jane Grant, Thomas C. Johnson avec sa femme, Mary Fraser, et de plus, la mère du seigneur, Jane Mc Callum, veuve en premières noces de Simon Fraser, et en deuxièmes noces de John McGibbon. (cinq protestants). Voici les noms des signataires de la requête expédiée à l’évêque Joseph Signay : Paulin Saint-Louis, Isidore Gagnon, Dominique Gagnon, François Forbes, Joseph Gagné, André Fillion, Simon Pipe, Joseph Métienne, Pierre Colin, François Miville dit Deschesnes, J.-F. Lachaume, André Tremblay, Hilaire Rimbault, Philippe Gauthier, Louis Gagnon, Léon Morrisson, N. Baptiste Chassé, Daniel McMallen, Pierre Kebble, Pierre Lamarre, Samuel Harrisson, Pierre-David Gauthier, Vve Piteau, Jean Otis, Thomas Otis, Elzéar Lecourt, Louis McKenen, Jean-Baptiste Lapierre, F.-Xavier Saint-Louis, James Forbes, Olivier Fournier, Jean- Baptistee Fournier, Pierre Levêque, Daniel McKinnon, Augustin McDonell et François Brisebois. Durant les visites pastorales à Matane, l’évêque pouvait se retirer au besoin chez Pierre Keable ou Daniel McKinnon.

Le 15 octobre 1913, entrée des classes à Sandy Bay (Baie-des-Sables), dans un couvent agrandi.

Le 15 octobre 1913, Philippe Côté et Antoinette Guy ouvre un restaurant au 451, avenue D’Amours à Matane, avec salle de billard et allées de quilles. Ils le fermeront en 1925.

Le 15 octobre 1926, naufrage du « Guide » à Matane.

Le 15 octobre 1929, Cécile Duret-Bouffard devient la première maîtresse le bureau de poste de Petite-Matane-Sud. Elle le sera jusqu’au 4 avril 1936. Le bureau cessera ses activités le 28 août 1939.

Le 15 octobre 1936, débuts de l’enseignement à Saint-Nil. L’inspecteur d’école, Lucien Gagnon, monte sur la colonie pour ouvrir une première école qui est confiée à Marcelle Caron. L’école ouvre officiellement ses portes le 22 octobre de la même année. Elle se trouve dans la maison de Jean-Paul Bernier. Cette institutrice a à ce moment 33 élèves. Il lui faut bien du courage, car elle doit travailler dans des conditions bien difficiles, soit un petit salaire de 150 $ par année avec beaucoup d’élèves.

Le 15 octobre 1946, Amédée Damien devient maître de poste du bureau de Romieu-Sud. Il le sera jusqu’au 30 septembre 1952. 

Le 15 octobre 1947, le Département de la chasse et de la pêche étend la saison de pêche au saumon jusqu’à cette date.

Le 15 octobre 1948, la Ville de Matane adopte le règlement no 220 pour la mise à jour du règlement et de la circulation ainsi que pour installer des compteurs de stationnement (parcomètres) sur l’avenue Saint-Jérôme et la rue Soucy.

Le 15 octobre 1949, Auguste Thibeault doit terminer les travaux au dispensaire de Saint-Adelme.

Le 15 octobre 1962, Maurice Levasseur est nommé maître de poste de bureau de Matane.

Le 15 octobre 1962, le conseil municipal de Rimouski adopte l’heure normale de l’Est, tandis que Mont-Joli opte pour l’heure de l’Atlantique en raison du grand nombre de liaisons ferroviaires avec les provinces maritimes. Il y a donc un décalage horaire d’une heure entre les deux villes.

Le 15 octobre 1963, ouverture de Saint-Victor 5-10-15, à Petit-Matane.

Le 15 octobre 1979, le ministère des Transports du Québec s’occupe à combler l’étang situé entre la route 132 et l’Auberge des Gouverneurs à Matane, étang qui se remplissait avec les marées. Le Ministère installe par la même occasion un tuyau de drainage vers la partie de la baie où sa trouve la marina.

Les travaux sont réalisés entent face de l’hôtel Auberge des Gouverneurs, l’actuel Riôtel. Photo : Collection Romain Pelletier

Le 15 octobre 1986, « Studio 4 », l’émission hebdomadaire de 30 minutes animée par Marc Charest, ne reprendra pas l’antenne cette année au canal 4 de Télécâble Bas-Saint-Laurent à Matane.

Le 15 octobre 1997, la première femme élue à la mairie de Matane. Denise Gentil. ne se présentera pas le 2 novembre. Elle est fière de son bilan, mais dit quitter à regret n’ayant pu réaliser tous ses projets.

Le 15 octobre 1998, l’entreprise matanaise Télécommunications de l’Est ajoute plusieurs nouvelles options sur son réseau régional de téléavertisseurs en joignant la technologie Internet avec celle du téléavertisseur.

Les lundi 15 et mardi 16 octobre 2001, tenue à Matane de l’événement « Le Forum de I’Est : les jeunes et l’international ». Ils proviennent du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie, de la Côte-Nord et des Îles-de-la-Madeleine 

Le 15 octobre 2002, affichage de la fermeture sur les portes du marché d’alimentation Metro sur la rue Thibault à Matane.

Le 15 octobre 2003, rencontre sur le thème « L’industrie touristique… Se concerter pour agir efficacement ». Ce qui provoque une rafale d’idées pour le tourisme au sous-sol BillBard sur l’avenue Saint-Jérôme à Matane.

Le 15 octobre 2004, la façade du futur Cinéma Gaieté est presque terminée à l’angle des rues Saint-Pierre, de la gare et Soucy à Matane.rue de la Gare.

Le 15 octobre 2004, Sapin des Monts propose ses meubles en bois rustique au Centre de liquidation Plus à Petit-Matane.

Le 15 octobre 2004, le WalMart est en construction sur l’avenue du Phare Ouest à Matane.

Le 15 octobre 2007, un an et demi après l’avoir acquis, Alain Raymond met la clé pour une dernière fois dans la porte du Marché Duchaine situé sur la rue de la Mer à Baie-des-Sables.

Le 15 octobre 2008, la candidate libérale NancyCharest subit un grand choc dans la circonscription fédérale Haute-Gaspésie/La Mitis/Matane/Matapédia lorsqu’elle a vu son avance s’effriter en milieu de soirée du 14 octobre, pour finalement perdre par 609 voix face au député bloquiste Jean-Yves Roy. Elle obtient 35,6 % des votes et le bloquiste, 37,5 %. Jérôme Landry termine troisième 18, 5 % des votes. 

La candidate libérale au fédéral, Nancy Charest, le soir de sa défaite. Photo : Collection Romain Pelletier

Le 15 octobre 2008, ouverture de la boutique LEMERCIER de Pierre Tardif aux Galeries du Vieux-Port de Matane.

Le 15 octobre 2010, la construction du futur Colisée Béton Provincial se poursuit.

Le 15 octobre 2015, Kaleidos agence web intérieur installée sur la rue du Port de Matane dans le parc industriel lance « Mon site Primo ».