Éphémérides du 25 février : Jacob Desrosiers a marqué l’univers de la course en moto

Image promotionnelle d’une des nombreuses compétitions auxquelles Jake DeRosier (alias Jacob Desrosiers) a participé. Source Internet
Jake DeRosier (alias Jabob Desrosiers) ne recule devant aucun défi. Collection Pierre Massue

Méconnu au Québec, Jacob Desrosiers meurt en 1913 d’une septicémie après avoir été un des plus grands champions américains des coureurs motocyclistes. Il est né le 10 décembre 1879 à Saint-Ulric.

Sa carrière ne s’est déployée que sur quelques années : plus de 1 400 courses, 900 victoires et courses contre la montre, en piste et hors-piste. De 1895 à 1911, il a remporté plus de 900 courses diverses sur les circuits américains et européens.
Courage, la témérité et détermination
Les plus grands manufacturiers américains de motocyclettes, soit Indian (1901), Harley-Davidson (1903), Excelsior (1907) et Cleveland (1905), étaient unanimes à souligner le courage, la témérité et la détermination de ce coureur.
Selon le chercheur montréalais Pierre Massue, Jacob Desrosiers est né le 10 décembre 1879 du mariage d’Alphonse Desrosiers et de Georgianna Ratté dont la ferme était située non loin de la route Athanase actuelle.

En 1884, le jeune Jacob suit ses parents qui s’installèrent à Springfield au Massachusetts. Il était le cousin du capitaine Jean-Baptiste Desrosiers, de la goélette Saint-Ulric. (Source : Au pays de Matane, no 104)

En 1912, achat de la pompe-incendie de Philippe Bilodeau, lequel est chargé de l’entretenir et de former une « brigade de feu » au village de Saint-Jérôme de Matane.