Éphémérides du 25 février : le Club Les Amoureux de la motoneige de Matane a 25 ans en 1999

Le Club regroupe plus de 700 membres. Photo : Romain Pelletier

Le 25 février 1999, le plus important des 16 regroupements de motoneigistes de la Gaspésie, le Club Les Amoureux de la motoneige de Matane, fête son quart de siècle cette année.

Lancé en décembre 1974, le club a véritablement pris son essor en 1978 lorsqu’une centaine de motoneigistes de la région de Matane ont manifesté le désir de circuler dans des sentiers entretenus comme il en existait ailleurs.

Selon l’un des fondateurs, Bertrand Santerre, de Baie-des-Sables, le nom du club vient de sa fille, Micheline.

Elle s’était inspirée de l’expression « les Amoureux de la Saint-Valentin » qu’elle avait lue dans une publication. Au départ, le Club regroupait d’anciens membres du club de motoneigistes Mataski fondé dans les années 1960.

Aujourd’hui, le Club compte plus de 700 membres et il en prévoit près de 800 d’ici la fin de la saison.

Il possède des actifs de près d‘un demi-million $, dont trois surfaceuses (deux de 1993 et une de 1994), précise le président Martin Finn.

Ces machines servent à damer les 340 kilomètres de sentiers qui vont de Les Boules à Les Méchins (Saint-Paulin Dalibaire) en passant par Saint-Vianney avec une pointe vers la route 299 qui traverse le Parc de la Gaspésie.

Le président Martin Finin sur une ancienne motoneige. Photo : Romain Pelletier

Autres éphémérides

Le 25 février 1912, le conseil du village de Saint-Jérôme de Matane achète la pompe-incendie de Philippe Bilodeau, lequel est chargé de l’entretenir et de former une « brigade de feu » (sic).

Le 25 février 1920, sacre du troisième évêque de Rimouski, Mgr Joseph-Romuald Léonard dans la cathédrale de Rimouski. Il démissionne le 9 novembre 1926 pour cause de maladie.

Le 25 février 1960, Lorraine Jourdain Gagné passe à la télévision de Montréal, en entrevue avec Michelle Tysseyre.

Le 25 février 1967, Mgr Louis Lévesque devient le sixième évêque et le troisième archevêque du diocèse de Rimouski jusqu’en 1973.

Le 25 février 1967, le Dr J.-Maurice Piquez est nommé à la présidence de la Corporation du Sanatorium de Mont-Joli, dont il était directeur et membre de l’exécutif depuis dix ans.

Le 25 février 1972, le ministère de l’Éducation confie la réalisation du plan directeur des loisirs de la Ville de Matane, à la firme Urbec de Montréal, au coût de 25 000 $.

Le 25 février 1978, l’Association touristique régionale (ATR) du Bas-Saint-Laurent est fondée lors d’une assemblée à Rivière-du-Loup.

Le 25 février 1980, le coiffeur de grande renommée Pierre Traversy est venu montrer récemment ce qui se fait de plus nouveau dans la coiffure. Une trentaine de coiffeurs et de coiffeuses de Matane ont suivi des cours qui se sont déroulés sur toute une journée. Cette activité était organisée par le Service d‘éducation des adultes de Matane.

Le coiffeur Pierre Traversy avec ses modèle, dont Hélène Landry. Photo : Romain Pelletier

Le 25 février 1980, même si le Centre sportif de Matane n’est pas loin, une patinoire près de la maison a toujours plus d’attraits. Et les jeunes semblent vraiment en profiter.

Une partie de hockey entre amis. Photo : Romain Pelletier

Le 25 février 2004, le Cégep de Matane a sa travailleuse de corridor depuis le 9 février. Il s’agit de Caroline Ouellet, diplômée en techniques de travail social.

Le 25 février 2004, le Cégep de Matane inaugure les nouveaux espaces dédiés à l’enseignement du programme de photographie au coût de 1,25 million $. Il s’agit d‘une des cinq phases pour devenir d’ici quelques années le pôle d’excellence de la formation en photographie au Québec.

Des étudiantes près d’une imprimante au Cégep de Matane. Photo : Romain Pelletier

Le 25 février 2004, pas moins d’une centaine de gens d’affaires ressortent satisfaits à la suite de la présentation du bilan du Comité de concertation et de démarchage stratégique. Tous s’entendent à dire qu’un vent d’optimisme semble souffler sur Matane et sa région, entre autres à la suite de l‘annonce récente de Bois BSL qui va s’installer ici, en plus des projets dans les secteurs du diamant et de l‘éolien qui pourraient créer des centaines d’emplois au cours des prochaines années.

Le 25 février 2005, le Cégep de Matane obtient 5,3 millions $ pour créer trois nouvelles formations dans le secteur des jeux vidéo au Campus Ubisoft à Montréal. Cette compagnie française est l’un des grands éditeurs de jeux interactifs au monde. Le premier ministre du Québec, Jean Charest, confirme la nouvelle au Complexe Joseph-Rouleau. Tout comme la députée Nancy Charest, il se réjouit de l’intention exprimée par les dirigeants du Cégep de réinvestir cette expertise dans la région.

Le premier ministre Jean-Charest, lors de l’annonce officielle. Photo : Romain Pelletier

Le 25 février 2006, le chantier maritime des Industries Davie de Lévis ne sera finalement pas cédé au Groupe maritime Verreault de Les Méchins. Le syndic de faillite retient l’offre du groupe montréalais Navamar, qui se spécialise dans la réparation de bateaux à flot.

Le 25 février 2006, la série 4 de 7 Castors/Rafales est maintenant 3-1 pour les hommes de Mike Nadeau. Elle pourrait donc s’achever par une victoire des Castors vendredi, au Centre sportif Alain-Côté, alors qu’ils recevront les Rafales à compter de 2l h.

Le 25 février 2011, tout comme les 88 autres magasins de franchisés Dumoulin Électronique, celui de Matane, installé sur l’avenue du Phare Est poursuit ses activités comme d’habitude. « Rien n’a changé au Centre électronique de Matane sous la bannière Dumoulin, précisent Mélanie et Éric Bouffard. Nous ne sommes pas du tout visés par la stratégie de restructuration du Groupe Dumoulin, ni par la requête en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies. »

Le 25 février 2015, depuis le 6 février et jusqu’au 22 mars, la photographe Caroline Hayeur expose à la galerie Espace F. Les personnes intéressées par son œuvre peuvent alors y apprécier « Adoland ». Elle réalise d’ailleurs actuellement un volet matanais d’« Adoland » qui sera dévoilé le 6 mars, en sa présence et des ados qui se seront prêtés au jeu.

Quelques photographies de l’exposition « Adoland ». Photo : Romain Pelletier

Le 25 février 2017, une foule record assiste à la projection architecturale des Faiseux de Berlue sur la façade de l’église Saint-Jérôme lors du 25e Opti-Neige. « Encore une fois, indique le coordonnateur, Yves Sirois, nous avons été en mesure de déjouer les caprices de dame nature et d’offrir un événement hors du commun. La population de Matane et les visiteurs ont été au rendez-vous. »

Projection architecturale par les Faiseux de Berlue. Photo : Romain Pelletier