Éphémérides du 29 septembre : à 107 ans Laura Bouchard est la personne la plus âgée de la Matanie en 2013

La plus que centenaire Laura Bouchard en compagnie du député-ministre Pascal Bérubé. Photo : Collection Romain Pelletier

Le 29 septembre 2013, la doyenne de la Matanie, Laura Bouchard, fête ses 107 ans au Foyer d’accueil de Matane, en présence de membres de sa famille, d’amis et du député-ministre de Matapédia-Matane, Pascal Bérubé. Il s’agit de la personne la plus âgée à avoir vécu en Matanie.

Née en 1906, elle explique sa longévité par une bonne alimentation. Atteinte de surdité, elle mange et se met au lit seule. Elle se déplace la plupart du temps en fauteuil roulant ou marche avec l’aide de quelqu’un.

Ses deux maris et ses quatre enfants décédés

Tout comme ses deux maris, Alfred Fournier et Géovanie Gagnon, ses quatre enfants sont décédés. Originaire de Sainte-Félicité, elle a passé la majeure partie de sa vie à Les Méchins. Elle a aussi vécu à Saint-Thomas-de-Cherbourg.

À l’âge de 85 ans, elle a déménagée à la Résidence La Belle Mer à Sainte-Félicité. Depuis juin 2012, elle demeure au Centre d’hébergement et de soins de longue durée de Matane.

Laura Bouchard, à 107 ans, en présence d’invités, dont le député-ministre Pascal Bérubé. Photo : Collection Romain Pelletier

Autres éphémérides

Le 29 septembre 1662, concession de la seigneurie à Mathieu D’Amours de Chauffour par l’intendant Jean Talon.

Le 29 septembre 1878, élection des syndics à Saint-Luc pour l’administration des affaires temporelles de la nouvelle mission.

Le 29 septembre 1896, le premier curé résidant à Saint-Luc, Georges Gagnon, quitte.

Le 29 septembre 1890, le premier curé résidant à Saint-Luc, Georges Gagnon, vicaire à l’église de Matane, s’en va.

Le 29 septembre 1896, Herménégilde Gagnon termine comme maître de poste du bureau de Sainte-Félicité. Il l’était depuis le 1er juillet 1882.

Le 29 septembre 1913, naissance d’Albert Harrisson à Sainte-Félicité. Fils de Josaphat et d’Aima Roy. Soldat du Royal 22e Régiment. Matricule : E/5989. Décédé le 18 juillet 1943. Lieu de sépulture : Agira, en Sicile.

Le 29 septembre 1918, réalisation du plan du grand lac Matane.

Le 29 septembre 1941, le photographe Victor Sirois prend parmi les premières photos Jean-Charles Forbes qui deviendra héros de guerre. Le parc municipal en face du complexe culturel Joseph-Rouleau porte son nom.

Le 29 septembre 1945, l’évêque de Rimouski C.-E. Parent bénit le nouvel édifice de l’École Normale et l’Institut familial.

Le 29 septembre 1948, érection de la paroisse Saint-Rédempteur, selon « L’étoile », le journal de la Chambre de commerce Senior de Matane.

Le 29 septembre 1949, des clients, dont Roland Simard et Marc Bernier, attablés au bar Le Mantane, qui deviendra par la suite le El Rancho et Le Chameau. Archives Société d’histoire et de généalogie de Matane – Studio Victor Sirois

Le 29 septembre 1953, le chanoine Victor Côté, curé de l’église Saint-Jérôme depuis 1924, se retire dans sa maison privée de Matane.

Le 29 septembre 1954, le curé fondateur de l’église Saint-Rédempteur, Zénon Soucy, né à Saint-Ulric, quitte. Il y était depuis le 30 juillet 1947. Ses sept courtes années à Matane y ont laissé une forte empreinte, encore visible aujourd’hui. En 1954, il devient curé de Sainte-Cécile du Bic où il exerce son ministère jusqu’en 1970.

Le 29 septembre 1954, Paul-Émile Dubé devient curé à l’église de Saint-Rédempteur. Il le demeurera jusqu’au 1er mai 1968.

Le 29 septembre 1957, bénédiction de la nouvelle école Normale de Matane, coïncidant avec le 75e anniversaire de l’arrivée des Religieuses du Bon-Pasteur à Matane.

Le 29 septembre 1975, la Compagnie de gestion de Matane (COGEMA) et le Canadien National concluent une entente pour établir un lien ferroviaire par bateau (COGEMA) entre la Côte-Nord et le Bas-Saint-Laurent.

Le 29 septembre 1982, l’heure est à la récupération du verre.

Le 29 septembre 2007, l’exposition de photos « La Matanie s’expose » est en cours au complexe culturel Joseph-Rouleau de Matane.

Le 29 septembre 2016, inauguration officielle du nouvel immeuble de la Société d’histoire et de généalogie de Matane, dans l’ancienne église Bon-Pasteur. Coupe du traditionnel ruban avec le directeur adjoint de la MRC, Olivier Banville, du président de la SHGM, René Joncas et du maire de Matane, Jérôme Landry. Photo : Collection Romain Pelletier

Le 29 septembre 2018, c’est l’occasion d’expérimenter réalité virtuelle à la bibliothèque municipale Fonds de solidarité au complexe culturel de Matane.