Éphémérides du 31 août : le chalet Hurle-Vent se dresse sur la falaise surplombant le barachois de Matane en 1946

Le chalet Hurle-Vent, en 1951. Archives Société d’histoire et de généalogie de Matane

Le 31 août 1946, l’artiste Adrien Hébert signe le dessin du chalet Hurle-Vent érigé sur la falaise surplombant le barachois de Matane, connu sous le nom des Écorchies.

Le petit bâtiment avec chapelle attenante appartient au premier historien de Matane, l’abbé Antoine Gagnon. Il l’a fait construire sur une parcelle de terrain de 310 pieds par 210 achetée de Michel Philibert pour 700 $.

L’artiste Adrien Hébert, fils du grand sculpteur Louis-Philippe Hébert, fait partie de ses connaissances. Il l’aurait accueilli au Hurle-Vent à l’été 1946. Cette aventure du Hurle-Vent dura huit ans.

L’historien matanais Georgy Bouffard présentant en 2017 le dessin du Hurle-Vent, réalisé par l’artiste Adrien Hébert. Photo : Collection Romain Pelletier

Vendu à la pétrolière Irving

L’abbé Gagnon vendit sa propriété à la pétrolière Irving, le 28 octobre 1953, pour la somme de 8 000 $. Dès 1954, à l’est du chalet, on installa les réservoirs Irving qui furent déménagés en 1972.

Le chalet resta abandonné durant toutes ces années et souffrit d’assauts de vandalisme. Finalement, au milieu des années 1970, les pompiers municipaux l’on détruit lors d’un exercice d’incendie.

Déménagement d’un des réservoirs de la pétrolière Irving en 1972, en direction du parc industriel, ici sur l’avenue du Phare Est. Le chalet existe encore, à gauche. Archives Société d’histoire et de généalogie de Matane

Autres éphémérides

Le 31 août 1831, lors du recensement de la population à Matane, le recenseur enregistre 265 personnes réparties en 32 maisons habitées, dont le manoir seigneurial. Parmi les 40 chefs de famille, dont 18 d’origine canadienne-française, 35 sont des cultivateurs payant une rente au seigneur de Matane. Il y a aussi un charpentier exploitant un moulin à scie, deux pilotes et un meunier opérant un moulin à farine sur la rivière à Petit-Matane. Malgré la pauvreté, voire la quasi-absence de services de proximité, il y a un débit de boissons fortes dans la résidence du seigneur.

Le 31 août 1905, le ministre de la Colonisation, Jean Prévost, prévoit visiter Matane.

Le 31 août 1916, Mme J. Alvina Morin devient la maîtresse de poste du bureau de Saint-Ulric. Elle le demeurera jusqu’en février 1921.

Le 31 août 1929, les soeurs du Bon-Pasteur sont combien honorées de la visite que daigne faire à leur couvent Bon-Pasteur Mgr Andrea Cassulo, délégué apostolique au Canada. Il s’arrête aussi à Sainte-Félicité.

Le 31 août 1930, bénédiction de la cloche de la mission de Saint-Adelme.

Le 31 août 1941, naufrage de la goélette Saint-Ulric sur une batture près du phare de l’Île Verte. Construite en 1947 sous le nom de Daisy, elle sera modifiée en 1947 et démantelée dans les années 1970.

Le 31 août 1943, lors de sa visite pastorale, Mgr Georges Courchesne bénit l’orgue Casavant acheté au coût de 2 890 $ l’an dernier pour l’église de Sainte-Félicité. De plus, il confirme 96 garçons et 88 filles. On compte 280 familles et 1 676 âmes dans la paroisse 

Le 31 août 1944, décès du soldat Gérard Mongeon du Royal 22° Régiment. Matricule: E/101527. Né le 25 avril 1924, fils de J. Octave et de Rose-Alma Savard, de Saint-Jean-de-Cherbourg. Lieu de sépulture : Montecchio, en Italie.

Le 31 août 1944, réorganisation de la Ligue du Sacré-Coeur qui compte 135 membres lors du passage d’un Père Jésuite à Sainte-Félicité.

Le 31 août 1959, bénédiction du couvent de Saint-Adelme par Mgr Charles-Eugène Parent. Il était  dirigé par les soeurs du Bon Pasteur.

Le 31 août 1965, Georgette Grégoire, Mme Louis de Gonzague Fortin, ferme le bureau de la Commission scolaire de la paroisse de Matane, après la fusion avec celle de la Ville.

Le 31 août 1971, fermeture du village de Saint-Thomas-de-Cherbourg. Décision prise l’Office de développement de l’Est du Québec (ODEQ), le 21 septembre 1970.

Le 31 août 1978, l’archevêque de Rimouski, Mgr Gilles Ouellet, se rend à Rome pour assister à la cérémonie d’intronisation du pape Jean-Paul 1er.

Le 31 août 2009, la chaîne Métro achète les 15 supermarchés du Groupe GP, l’entreprise familiale fondée par Germain et Rolande Pelletier en 1958 à Mont-Joli.

Le 31 août 2011, travaux de construction cours de la phase 2 de la Résidence des Bâtisseurs à l’angle des rues rue du Bon-Pasteur et Soucy.

Le 31 août 2019, tenue de l’activité historique, culturelle et festive On veille à Matane à la Société d’histoire et de généalogie (SHGM).

On veille à Matane se veut un petit clin d’oeil à l’émission de CKBL radio, fort populaire durant les années 1950. Le voyage dans l’histoire de la musique se poursuit durant les décades 1950 à 1990. Les sujets traités sont les salles de danse et la musique en vogue à Matane. Ici, les membres du groupe Les Sphinxs avec Marc Otis. Photo : Collection Romain Pelletier