Éphémérides du 4 juillet : annonce en 2001 de l’ouverture d’une deuxième garderie, cette fois sur l’avenue D’Amours

Une photo illustrant la nouvelle de la construction de la deuxième garderie à Matane. Archives Société d’histoire et de généalogie de Matane

Le 4 juillet 2001, le journal La Voix gaspésienne annonce la construction d’une deuxième garderie, cette fois sur l’avenue D’Amours à Matane. Si tout va comme prévu, elle pourrait ouvrir ses portes au début de l’an prochain avec 47 places de plus pour les enfants.

Le propriétaire du terrain, Kenney Grant, a remplacé toute la terre parce qu’un garage avait contaminé ce site il y a plusieurs années.

On a aussi retrouvé du bois cordé sous terre sur ce terrain occupé probablement depuis la fondation de Matane. Dès que le ministère de l’Environnement aura donné le feu vert, la vente sera conclue.

Ouverture possible en janvier

La construction de la nouvelle garderie devrait débuter à l’automne. L’ouverture pourrait se faire en janvier. Avec cette addition, la liste d’attente en garderie devrait être réduite au minimum. De plus, il y aura dorénavant de la place pour cinq poupons âgés de trois mois.

Cette nouvelle garderie créera une dizaine d’emplois à temps plein et trois ou quatre autres à temps partiel, selon la coordonnatrice Danièle Soucy. Depuis le 1er avril, la garderie La Marmaille, installée sur la rue de la Gare, est fusionnée avec l’agence de garde en milieu familial Au soleil des petits bouts de chou.

La manchette de La Voix gaspésienne du 4 juillet 2001. Archives Société d’histoire et de généalogie de Matane

Autres éphémérides

Le 4 juillet 1865, première visite pastorale de Mgr Charles-François Baillargeon, évêque de Québec, à Sainte-Félicité qui compte 1 109 âmes; 240 seront confirmées.

Le 4 juillet 1887, Mgr J.-P. Frs Langevin, évêque de Rimouski célèbre la messe dans la chapelle du couvent Bon-Pasteur.

Le 4 juillet 1921, le voiturier J.-Hermas Grégoire est élu commissaire à la corporation scolaire du village de Matane. En poste jusqu’au 1er juillet 1924.

Le 4 juillet 1921, François Chenel termine comme maître de poste au bureau de Ruisseau-à-Sem. Il était en poste depuis le 2 décembre 1919.

Le 4 juillet 1926, l’Ordinaire autorise la célébration du culte dans la nouvelle chapelle-école de Saint-Adelme, après la bénédiction privée de la partie réservée pour dire la messe et la visite canonique de M. le vicaire forain.

Le 4 juillet 1927, une première grand-messe solennelle célébrée par l’abbé J.A. Lamontagne, vicaire de Sainte- Félicité.

Le 4 juillet 1927, le conseil du village de Saint-Jérôme de Matane engage les constables Pierre Thibault et Elzéar Bouchard.

Le 4 juillet 1927, grande messe solennelle au couvent Bon-Pasteur, à laquelle sont invités aux généreux bienfaiteurs.

Le 4 juillet 1928, Albert Talbot, employé de la Hammermill, réussit pour la première fois le trajet entre Matane et le lac Matane à bord d’une auto Ford Modèle T. Rendu possible à la suite de l’acquisition d’un tracteur avec une gratte et d’une niveleuse.

Le 4 juillet 1932, remise du trophée provincial d’Action française, communément appelé trophée Guy-Vanier, au cercle de l’Association catholique de la jeunesse canadienne (ACJC) de Baie-des-Sables.

Le 4 juillet 1936, réception civique à 17 h en l’honneur du délégué apostolique au Canada, Andréa Cassulo, archevêque titulaire de Léontopolis. La veille de la bénédiction du premier hôpital dans l’ancien Hôtel Belle Plage.

Le 4 juillet 1946, les soeurs Dominicaines de l’Enfant-Jésus confient à l’architecte rimouskois Albert Leclerc la préparation des plans du nouvel hôpital de Matane qui sera construit sur la côte menant à Saint-Luc.

Le 4 juillet 1953, Jacques Bernier épouse Jeannine Beaulieu, fille de Albert Beaulieu et de Clémentine Labelle dans la cathédrale de Montréal. Né à Matane, le 1er juillet 1928, fils d’Omer Bernier mesureur licencié et de Isabelle Forrest, il sera député de Matane, du 5 octobre 1964 au 5 juin 1966.

Le 4 juillet 1955, Georgette Grégoire est nommée officiellement secrétaire-trésorière de la commission scolaire de la paroisse Saint-Jérôme-de-Matane. Elle occupait ce poste depuis le 14 juin,soir le soir même de l’enterrement de son mari Louis de Gonzague Fortin. Première femme à occuper cette fonction publique.

Le 4 juillet 1958, devant des milliers de personnes, Mgr Charles-Eugène Parent inaugure le Congrès eucharistique régional à Les Méchins.

Le 4 juillet 1960, la Ville de Matane paie le déficit d’exploitation de la Ligue de hockey Junior de Matane : 1 759 $. – Enfouissement de câbles de Québec-Téléphone sur les rue Saint-Pierre, l’avenue Saint-Jérôme et l’avenue D’Amours – La municipalité donnera une réception civique pour Maurice Richard le 20 juillet.

Le 4 juillet 1970, la présidence du Richelieu international amène Robert Fournier à faire connaître son mouvement et aussi Matane à travers le monde, dont au club Mobutu à Kinshasa en République démocratique du Congo.

Le 4 juillet 1990, la maison de l’avenue Fraser appartenant aux Soeurs du Bon-Pasteur est vendue à un organisme communautaire Le Tremplin pour aider les hommes alcooliques et toxicomanes.