Éphémérides du 5 mai : Coup d’envoi de la construction du poste de la Sûreté du Québec

La maquette du futur poste de police de la Sûreté du Québec à Matane. Source : La Voix gaspésienne.

Le 5 mai 1978, le ministre de la Justice, Marc-André Bédard, lance les travaux de construction du poste de la Sûreté du Québec (SQ) de Matane. Au coût de 541 000 $, l’immeuble de 5 675 pieds carrés sera le premier de toute une série de 107 à être construits au Québec.

La maquette du futur poste de police de la Sûreté du Québec à Matane. Source : La Voix gaspésienne

Le détachement sera porté de 20 à 26 membres. Le territoire couvert est de 800 milles carrés et la population est de 30 000 âmes disséminées entre Métis et Les Méchins.

La cérémonie de la première pelletée de terre n’a duré que cinq minutes vers 15 h 30 en présence notamment du ministre-député de Matane, Yves Bérubé, du maire Roger Dion, du commandant Georges Fafard du détachement de la SQ à Rimouski, du directeur du poste de Matane J.-Auguste Laforest, du juge Charles B. Quimper, du procureur Kenneth Gagné, du député de Matapédia à l’Assemblée législative, Léopold Marquis, des maires de la région et du préfet du comté Raymond Desjardins  de Sainte-Félicité.

Il y a 100 ans

En 1921, la population de Matane est de 5 442 habitants.

En 1921, constitution de la municipalité du village de Saint-Ulric par détachement de celle du canton de Matane.

Il y a 50 ans

En 1971, selon le recensement, il y a 11 841 habitants à Matane.

En 1971, la Commission scolaire regroupée de Matane soumet le projet de vendre deux écoles à Saint-Adelme. Des soumissions sont demandées. L’école no 3 est vendue à Germain Vallée pour la somme de 500 $. Comme elle est sur son terrain, il n’a pas à la déménager. L’école no 8 est vendue à Michel Caron pour la somme de 300 $. Celui-ci la déménagea au village et en fit une maison à logements qui devint par la suite la propriété de Camille Desjardins.

Autres dates

Le 5 mai 1972, présentation du plan directeur préliminaire des loisirs à Matane.

Le 5 mai 1967, réalisation du plan du nouvel aéroport à Petit-Matane par Séverin Pelletier. Piste de 5 000 pieds avec 300 pieds en gravier à chaque bout.

Le 5 mai 1924, quelque quarante familles adressent à l’évêque de Rimouski une requête le priant de bien vouloir ériger leur mission de Saint-Adelme de manière à ce qu’ils puissent acquérir le site de la future chapelle que « Sa Grandeur daignera leur indiquer ».

Le 5 mai 1923, nomination de cinq constables de police au village de Saint-Jérôme de Matane : Paschal (Pascal) Marquis, Johnny Durette, Jos Forbes, Alex Tardif et Grégoire Bouffard en remplacement de Jos Lamarre.

Le 5 mai 1922, le Saint-Siège décide de séparer la Gaspésie du diocèse de Rimouski.