Éphémérides du 8 octobre 1979 : Québec a l’intention en 1979 de démolir le barrage Hammermill sur la rivière Matane

Le barrage Hammermill sur la rivière Matane en octobre 1979. Photo : Collection Romain Pelletier

Le ministère des Richesses naturelles du Québec a maintenant l’intention de démolir prochainement le barrage Hammermill situé sur la rivière Matane, près du camping et de Place des Sports à Matane. Finalement, il le sera au début de 1981.

Il ne prévoit pas reconstruire un autre barrage sur l’emplacement. Il favoriserait plutôt la réalisation d‘une voie de circulation à partir de la rive ouest jusqu‘au camping provincial.

Éventuellement, la route pourrait se diriger vers le parc industrie créant ainsi une voie d’accès rapide à la route 132.

Raison invoquées pour ne pas le démolir

Jusqu’ici, le Ministère invoquait que le barrage servait avant tout de pont donnant accès à un parc récréatif et que sa démolition n‘améliorait pas la situation dans le cas de grandes crues.

Depuis plusieurs années, différents organismes, dont le conseil de la paroisse Saint-Jérôme, ont exercé des pressions pour la démolition du barrage.

Ils ont basé leur argumentation sur le fait que le barrage retient les glaces, lors de la débâcle du printemps, occasionnant par le fait même une inondation du terrains à proximité.

Finalement, le barrage sera détruit au début de 1981. Photo : Collection Romain Pelletier

Autres éphémérides

Le 8 octobre 1834, l’abbé Pierre Beaumont, nommé à la mission à la future église Saint-Jérôme, a reçu le tableau de Saint-Jérôme et un missel de Mgr Joseph-Octave Plessis.

Le 8 octobre 1921, Joseph Savard devient maître de poste du bureau de l’Anse-à-la-Croix (Sainte-Félicité). Il le sera jusqu’au 27 décembre 1926.

Le 8 octobre 1944, en présence du père Ubald Villeneuve, les Cercles Lacordaire et Sainte-Jeanne D’Arc de Sainte-Félicité accueillent soixante nouveaux membres lors de leur réunion de fondation.

Le 8 octobre 1971, bienvenue aux congressistes de l’Association des mathématiques du Québec.

Le 8 octobre 1986, des travailleurs installent des pavés au lieu de trottoirs sur l’avenue Saint-Jérôme, au coeur du centre-ville de Matane. Photo : Collection Romain Pelletier

Le 8 octobre 1994, un incendie détruit la grange appartenant à l’homme d’affaires Walter Bélanger, au sud de l’avenue Desjardins à Matane. Lorsque les pompiers arrivent, le feu est déjà étendu à la grandeur du bâtiment. L’alerte a été sonnée vers 23 h et les sapeurs sont restés sur les lieux jusqu’à 4 h 15. On suppose que des jeunes sont à l’origine de cet incendie qui a causé pour plusieurs milliers de dollars de dommages.

Le 8 octobre 1997, Gestion immeuble culturel de Matane (GICUM) est optimiste quant à ses chances de réaliser dès le printemps le défunt projet de la Maison de la culture. Ce qui deviendra le complexe culturel Joseph-Rouleau.

Le 8 octobre 2004, la photographe à la retraite Yvonne Sirois préside le concours de photos « La Matanie s’expose » à la galerie de l’Espace F, installée au complexe culturel Joseph-Rouleau de Matane. Ici, la gagnante du premier prix : Annie Rioux avec sa fille Anne-Raphaëlle. Sa photo a remporté le plus grand nombre de votes de la part du public. Photo : Collection Romain Pelletier

Le 8 octobre 2005, les Castors de Matane entament officiellement leur saison de hockey alors qu’ils reçoivent les Rafales Cap-Chat, au Centre sportif Alain-Côté.

Le 8 octobre 2007, travaux de rénovation à l’ancien magasin 5-10-15 Castonguay sur l’avenue D’Amours à Matane.

Le 8 octobre 2008, enfouissement de l’émissaire près de la station de pompage, à côté de l’hôtel Riôtel Matane.

Le 8 octobre 2009, Anick Fortin est candidate à la mairie de Matane.

Le 8 octobre 2009, la Ville effectue d’importants travaux d’aqueduc et d’égout pluvial sur l’avenue Saint-Jérôme près de l’hôtel de ville.

Le 8 octobre 2015, Jean Bouchard lance le livre « Je thème pour mieux aimer » au complexe culturel Joseph-Rouleau de Matane.

Le 8 octobre 2015, 5 à 7 aux bureaux de la nouvelle denturologiste Lise Fillion à la Place d’affaires des Îles de Matane.

Le 8 octobre 2015, passage de la Caravane des résistances et solidarités féministes au port, près de la gare maritime de la Société des traversiers du Québec.