Éphémérides du 9 octobre : la guerre des prix de l’essence à Matane fait mal en 1991

Les détaillants ont abaissé de 4 cents le litre d’essence sans plomb ordinaire. Photo : Collection Romain Pelletier

Le 9 octobre 1991, comme prévu, la guerre des prix de l’essence à Matane prend des proportions plus grandes avec l’arrivée de l’automne.

Les détaillants abaissent de 4 cents le litre d’essence sans plomb ordinaire à même leur marge de profit. Certains les affichent, d’autres consentent un escompte.

Présentement, les automobilistes peuvent faire le plein d’essence ordinaire sans plomb à 62,3 cents le litre, ce qui est moindre qu’ailleurs dans la région. Les autres essences se vendent 68,7 cents et 69,7 cents.

Tous les détaillants s’en ressentent

Bernard Dubé du Petro-Canada de l’avenue du Phare Ouest ne s’en cache pas : cette guerre de prix lui fait très mal. Tous les détaillants s’en ressentent, sauf ceux pour qui la vente de l’essence ne constitue pas le principal revenu.

Le problème est tel que M. Dubé sera dans l’obligation de faire des coupures dans son personnel s’il veut survivre dans ce marché ou la concurrence est extrêmement féroce, chacun se disputant la clientèle de l’autre. Son cas ne serait pas unique. D’autres détaillants d’essence, affirme-t-il, devront agir en ce sens s’il n’y a pas un réajustement des prix d’ici peu.

Chiffres à l’appui, M.Dubé démontre qu’en vendant un million de litres d’essence par année (ce qui est plus que moyenne des détaillants de Matane), il ne lui reste qu’environ 21 OO0 $ bruts! Cela, pour environ 6 500 heures d’ouverture, donc 3,20 $ l’heure! Et il n’a pas couvert les frais inhérents à son commerce, un investissement de quelque 350 000 $.

Bernard Dubé du Petro-Canada de l’avenue du Phare Ouest à Matane. Photo : Collection Romain Pelletier

À peine 2 cents de profit

Des 62,3 cents pour chaque litre vendu, précise-t-il, 23 cents vont aux gouvernements, 19,2 cents aux pétrolières, 11,1 cents aux producteurs finalement, 4 cents aux détaillants. De ces 4 cents, on doit déduire les frais d’utilisation reliés à la carte de crédit (environ 1,3 cent du litre) et leur participation aux promotions (0,6 cent du litre). Il leur reste donc 2,1 cents du litre!

Et comme d’autres dans sa position, il lui est difficile de faire de bonnes affaires avec son dépanneur lors de la saison touristique puisqu’ils font face à une forte concurrence, notamment de la Pharmescomptes Jean Coutu et des marchés d’alimentation ouverts le dimanche où l’on peut trouver n’importe quoi ou presque.

Autres éphémérides

Le 9 octobre 1695, décès à Québec du premier seigneur de Matane, Mathieu d’Amours de Chauffour, à l’âge de 77 ans.

Le 9 octobre 1846, naissance à Matane du personnage légendaire Vénérande Gauthier. Ayant, comme sage-femme, mis au monde plusieurs générations d’enfants, tout le monde l’appelle grand-mère La Venne (diminutif de Vénérande). Elle meurt à 93 ans chez son fils Joseph (Zeuf) au Grand-Détour, à Matane, en 1939. Son souvenir est encore gravé dans la mémoire de tout ceux et celles qui l’ont connue et côtoyée.

Le 9 octobre 1866, l’abbé Joseph-Octave Perron succède au missionnaire Antoine Chouinard; il deviendra, fin 1869, le premier curé en titre de la paroisse de Sainte-Félicité qu’il quitte en septembre 1870.

Le 9 octobre 1894, dans leur douleur, les soeurs du Bon-Pasteur ont la consolation d’accueillir, comme nouvelle supérieure, soeur Marguerite-Marie, qui a vécu plusieurs années avec elles.

Le 9 octobre 1917, le conseil du village de Saint-Jérôme de Matane prélève un impôt foncier total 1 568.74 $. Un montant de 642 $ servira à rembourser capital et intérêt de l’année en cours de l’emprunt réalisé pour verser en 1910 un bonus de 10 000 $ au constructeur du chemin de fer.

Le 9 octobre 1932, bénédiction par le chanoine Victor Côté, d’une croix de chemin, érigée près de chez Pierre Gagnon, en Action de grâces.

Le 9 octobre 1939, Joseph Saint-Louis termine comme maître de poste du bureau du Grand-Deuxième. Il l’était depuis le 16 avril 1926.

Le 9 octobre 1948, dernière journée de la Semaine de prévention des incendies commencée le 3 octobre à Matane.

Le 9 octobre 1968, les travaux de construction de la Caisse populaire Desjardins, à l’angle des rues Saint-Pierre, du Bon-Pasteur et Soucy à Matane, vont bon train. Archives Société d’histoire et de généalogie de Matane – Collection La Voix gaspésienne

Le 9 octobre 1954, Joseph Joram Bélanger devient maître de poste du bureau de Sainte-Félicité.

Le 9 octobre 1972, à Matane, le bateau de pêche « Cigogne » fait naufrage quand un incendie se déclare dans la salle des machines.

Le 9 octobre 1976, congrès provincial des délégations des 25 loges Moose du Québec.

Le 9 octobre 1986, meurtre Lumina Bergeron-Turcotte, âgée de 75 ans, retrouvée dans une chambre de sa maison de la rue Bernier à Matane. L’auteur présumé, Gratien Murray, 39 ans, possède un dossier judiciaire.

Le 9 octobre 1991, le journal « La Voix gaspésienne » rapporte que Rose Bernier, âgée de 86 ans et Joseph Migneault, âgé de 96 ans. de Matane, viennent de fêter leur 70e anniversaire de mariage. Ils ont uni leur destinée le 3 octobre 1921 à Saint-Ulric. Ils se sont connus alors qu’ils travaillaient à un hôtel de Métis.

Le 9 octobre 1996, un travailleur de rue,Yves Bouchard, est au service des jeunes de Matane. L’initiative revient à la Maison des jeunes La Lucarne.

Le 9 octobre 2001, préfète de la MRC de Matane et ex-mairesse de Saint-Luc, Linda Cormier est candidate à la mairie de Matane.

Le 9 octobre 2003, le Club Lions de Matane tient son activité de financement « Un écu pour la vue » au centre-ville.

Le 9 octobre 2007, consultation portant sur les conditions de vie des personnes aînées, au Riôtel Matane. Un enjeu, une responsabilité de société qui nous concernent tous.

Le 9 octobre 2009, Rodrigue Drapeau se porte candidat à la mairie de Matane.

Le 9 octobre 2013, construction de l’immeuble commercial qui logera Lebeau ainsi que Concept Décor Coll et frères sur l’avenue du Phare Ouest à Matane. Photo : Collection Romain Pelletier

Le 9 octobre 2013, 5 à 7 de la Chambre de commerce -région de Matane à l’Auberge Bruine Océane avec la nouvelle propriétaire Sonia Lavoie depuis le 3 septembre.

Le 9 octobre 2013, construction de la passerelle à la gare maritime de la Société des traversiers du Québec.

Le 9 octobre 2013, Graziella Dion lance son roman jeunesse « Nicolas ».

Le 9 octobre 2016, enregistrement « Party vers l’ouest Simplement country » au local des Moose par TVCogeco.