Investissements routiers et aéroportuaires supérieurs à l’an passé pour le Bas-Saint-Laurent

Vue sur une partie de Baie-des-Sables (Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

C’est une somme de près 469 M$ en investissements routiers et aéroportuaires qui a été annoncée dans les dernières heures pour le maintien et le développement des infrastructures de transport du Bas-Saint-Laurent.

C’est la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Marie-Eve Proulx qui a donné les détails entourant ces investissements ,jeudi en après-midi. C’est une somme totale de 468 696 000$ qui sera investie au programme d’investissement 2021-2023. Il s’agit d’une somme supérieure à l’an dernier.

En détails, un montant de plus de 111 650 000$ ira pour des chaussées en bon état, une enveloppe de 63 070 00$ est prévu pour des structures en bon état, un montant de 291 961 000$ servira à rendre le réseau efficace et sécuritaire et enfin, la somme de 2 012 000$ sera accordée à des projets aéroportuaires ainsi que pour le maintien en bon état de structures et ponceaux situés sur des emprises ferroviaires abandonnées.

Voici le portrait des annonces pour notre secteur : (réalisation 2021)

Baie-des-Sables: Programme d’intervention sur les ponceaux ( 2 à 5 M$)

Les Méchins: Programme d’intervention sur les glissières de sécurité (moins de 1 M$)

Les Méchins: Réfection d’éléments de tablier du pont sur la route 132 (moins de 1 M$)

Saint-Léandre: Programme d’intervention sur les ponceaux (moins de 1 M$)

Matane: Asphaltage de la route 195, de l’intersection de la 132 vers le sud sur une distance de 5,2 km (1 à 5 M$)

Matane: Programme d’intervention pour l’entretien électrotechnique (moins de 1 M$)

Matane: Programme d’intervention des glissières de sécurité (moins de 1 M$)

« L’annonce d’aujourd’hui aura des retombées économiques importantes pour la région du Bas-Saint-Laurent. Nous avons besoin d’investissements pour maintenir et créer des emplois, tout en assurant une occupation du territoire adéquate en région. La réalisation de ces projets améliorera concrètement la qualité de vie en permettant des déplacements plus sécuritaires et plus efficaces sur l’ensemble du réseau. »

Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et de la région de la Chaudière-Appalaches