La construction résidentielle maintient le rythme

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) a dévoilé cette semaine les données de juin de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) concernant les mises en chantier résidentielles. Celles-ci démontrent qu’en Matanie, le nombre de mises en chantier a triplé en 2020 pour la même période, de janvier à juin, en comparaison avec l’année précédente.

Au Québec, ce bilan de mises en chantier a recensé un total de 5 883 habitations pour juin 2020, soit une hausse de 12 % par rapport à juin 2019. Cette augmentation fait suite à celle de 27 % enregistrée en mai, marquant le redémarrage des chantiers après la crise, le 19 avril. Cumulant les six premiers mois, le retard n’est que de 7 % comparativement à l’année dernière. 

Quant à la région de Matane, comprenant la ville centrale, Sainte-Félicité, Saint-René-de-Matane et Saint-Ulric, les mises en chantier sont passées de 1 à 3 pour la période exclusive de janvier à juin, en dépit de leur arrêt pendant la pandémie. Après une année occupée en 2018 pour le marché locatif, la construction résidentielle a reculé en 2019.

Gracieuseté de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ)
[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="17596" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]