La COVID-19 cause l’annulation de la fête de l’hiver et du populaire Hill Drag

Les jeux gonflables qui faisaient la joie des enfants lors de l'édition 2020 de la fête de l'hiver Opti-Neige.Photo Denis Lévesque-Arsenal Media

La saison hivernale actuelle est généreuse pour les amants de la nature et sportifs de la saison qui peuvent s’adonner à la marche, à la glissade sur chambre à air, à la pratique de la raquette et aux sorties en motoneige avec des conditions parfaites. Cependant, la COVID-19 a fait en sorte que les deux organisations ont été dans l’obligation de suspendre les projets en raison de la pandémie.

C’est le cas pour la traditionnelle fête de l’hiver Opti-Neige qui se tient habituellement durant la semaine de relâche, les mesures restrictives imposées actuellement ne pouvaient permettre la tenue d’un tel événement rassembleur au parc des îles cette année souligne Nancy Migneault du comité organisateur, c’est pourquoi l’organisation a décidé de remettre à l’an prochain ce rendez-vous annuel qui se tient sur trois jours.

En mars 2020, 12 000 personnes s’étaient donné rendez-vous au parc des îles. Photo Denis Lévesque-Arsenal Media

Il aurait été difficile voir impossible de demander aux sculpteurs de travailler sur le site. Comme les rassemblements sont interdits, il n’était pas raisonnable d’organiser les activités pour la famille et encore moins pour le feu d’artifice qui aurait attiré des milliers de visiteurs au centre-ville.

Il s’agissait de la 3e édition dans les pentes du Mont-Castor en 2020 alors que près de 1000 spectateurs s’y étaient donné rendez-vous. Photo Doris D

Même son de cloche pour Les Événements Hill Drag Gaspésie qui annonce que la course d’accélération de motoneige en montagne qui aurait dû se tenir le samedi 20 février dernier n’a pu être présentée comme prévu en raison des mesures sanitaires et de distanciation imposées.

L’organisateur Jason Fillion se dit déçu de l’annulation de ce challenge hivernal qui rassemble à la fois des coureurs de la région ainsi qu’ en provenance du Québec et d’ailleurs au Mont-Castor en plus des milliers de spectateurs qui se rendent sur le site.

Il dit travailler actuellement à la réalisation d’un vieux rêve, celui de relancer le projet de courses de motoneiges sur pelouse qui étaient très populaires durant les années 80. Il souhaite pouvoir concrétiser ce rêve lors du prochain congé de la construction, si les conditions le permettent bien sûr.