La firme d’ingénierie-construction Aqua Ingenium rivalise avec les plus grandes

Thomas Thibault et Jean-François Murray, deux des trois ingénieurs associés d’Aqua Ingenium, avec une partie de leur équipe dans l’immeuble de la rue Saint-Pierre à Matane. Charles Légaré-Bilodeau est au bureau de Québec. Arsenal Media - Photo Romain Pelletier

Pratiquement méconnue du grand public d’ici, la firme d’ingénierie-construction Aqua Ingenium Ingénieurs des eaux, qui a entre autres des bureaux sur la rue Saint-Pierre à Matane, rivalise de plus en plus avec les grandes entreprises à la grandeur du Québec.

Les trois ingénieurs associés, Charles Légaré-Bilodeau et Jean-François Murray et Thomas Thibault, ont d’ambitieux objectifs. Rien de moins que d’élargir à moyen terme leur réseau à 10 bureaux en fonction des opportunités du moment.

Leur objectif : mettre en valeur leur savoir-faire dans une optique de développement durable en installations septiques, hydraulique (ponceaux, barrages, cours d’eau, etc.), traitement des eaux, gestion des eaux, analyse des cols et stabilité de terrain .

L’objectif d’Aqua Ingenium est de mettre en valeur leur savoir-faire dans une optique de développement durable. Arsenal Media – Photo Romain Pelletier

Étendre leurs services à Montréal et Sept-Îles

Après avoir ouvert ses bureaux à Québec en avril 2016, au Saguenay en 2017 et à Matane en 2018, Aqua Ingenium prévoit offrir d’ici trois ans ses services à Montréal et Sept-Îles où elle y a déjà des partenaires d’affaires pour atteindre la vingtaine d’employés.

Présentement, la firme emploie 16 personnes, 8 à Québec, 7 à Matane, majoritairement de nouveaux arrivants, ainsi qu’un au Saguenay/Lac-Saint-Jean.

Grâce à un prêt de 275 000 $ à taux réduit de la Société d’aide et de la collectivité (SADC), Aqua Ingenium prévoit acheter un second bâtiment à Matane, se procurer de l’équipement à la fine pointe de la technologie de même qu’améliorer ses laboratoires à Québec.

Présentement, la firme emploie 7 personnes. à Matane. Arsenal Media – Photo Romain Pelletier

En pleine croissance

En 2018, le Matanais d’origine Thomas Thibault a décidé de quitter Québec pour ouvrir le second bureau d’Aqua Ingenium, d’abord par amour et ensuite parce qu’il en avait assez et de la perte de temps dans le trafic de la ville.

« À Matane, la première année Aqua Ingenium a été difficile. C’est à ce moment que j’ai décidé de créer Les Innovations Adaptiva pour me diversifier. »

« Puis, ajoute-t-il, les choses ont bien tourné. Depuis, notre firme d’ingénierie-construction double son chiffre d’affaires chaque année.Nos contrats sont réalisés pour la plupart à l’extérieur de la Matanie. Nous entrons en concurrence avec les grands du secteur. Il y a beaucoup de travaux que nous pouvons faire. »