La Fondation Paul-Pineault : plus de 630 000 $ pour la Maison J.-Arthur Desjardins

La nouvelle présidente de la Fondation Paul-Pineault pour soulager l’Alzheimer, Sylvie Caouette, lors du dévoilement du montant de la contribution financière depuis 2004. Photo Romain Pelletier

Depuis sa fondation il y a bientôt 20 ans, la Fondation Paul-Pineault pour soulager l’Alzheimer a consacré plus de 630 000 $ pour le maintien de la Maison J.-Arthur Desjardins, une résidence pour personnes atteintes d’Alzheimer ou de troubles cognitifs à Matane.

« Nous nous devions de débuter l’année de notre 20e anniversaire, d’indiquer sa nouvelle présidente Sylvie Caouette, en soulignant et surtout, en remerciant la générosité des Matanais.e.s qui ont toujours été présent.e.s aux activités de collecte de fonds. »

Avec les dons : près d’un million de dollars

À ce montant de plus de 630 000 $, il faudrait ajouter tout près de 370 000 $ en d’autres dons de diverses natures pour atteindre près d’un million de dollars en contribution financière depuis 2004.

« Ce qui n’aurait pu se faire sans l’appui des partenaires d’affaires qui demeure un incontournable pour notre fondation », d’ajouter Mme Caouette, ce matin, au Quality Inn & Suites Matane.

Ce point de presse s’inscrivait dans le cadre du lancement des festivités soulignant son 20° anniversaire et du Mois de sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, soit janvier.

Le trésorier et un des membres fondateurs de la Fondation Paul-Pineault pour soulager l’Alzheimer, Jacques Gendron, l’administratrice Lucie Lapointe, la présidente Sylvie Caouette et l’administrateur Hugo Pelletier. Photo Romain Pelletier

Présente depuis bientôt 20 ans

Lancée le 24 octobre 2004, la Fondation Paul-Pineault aide les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et leur famille, en plus d’informer le public et les intervenant.e.s.

Plus discrète au cours des dernières années, entre autres à cause de la pandémie de la COVID-19, la Fondation entend profiter de son 20e anniversaire pour redéfinir sa mission, se restructurer, relancer ses activités, se renouveler et resensibiliser les gens à sa cause de façon à ce qu’ils sachent où va l’argent amassé.

Nouvelle image et nouveau site internet

Également, la Fondation va retravailler son image, principalement son site internet transactionnel présentement inaccessible, pour le rendre encore plus convivial.

Déjà, elle a retravaillé son logo aux couleurs de la fleur myosotis tandis que sa signature est Aider, Maintenir Soutenir. Trois mots à retenir et à véhiculer dans la population, à savoir aider les familles et leurs proches, soutenir la Maison J.-Arthur Desjardins dans ses demandes ainsi que maintenir ses services, voire en développer de nouveaux pour mieux accommoder les gens.

Présentement, la Maison compte 9 places et 14 employ.é.e.s. Depuis nombre d’années, elle fonctionne avec une aide financière gouvernementale qui n’a pas été revue.