La MRC de La Matanie connaîtra la plus forte perte d’habitants du BSL

Dans ses plus récentes projections démographiques, l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) prévoit une baisse de la population de près de 10% en 20 ans dans la MRC de La Matanie.

D’ici 2041, la MRC de La Matanie devrait perdre 9,8% de sa population. La tendance de recul démographique s’observe dans l’ensemble des régions éloignées des grands centres.

La Matanie est la plus impactée des MRC du Bas-Saint-Laurent. Elle est suivie par la MRC de La Matapédia où la décroissance de population devrait être de 7,1 %. Ce n’est pas une nouveauté car ces deux MRC étaient déjà dans le classement des 10 MRC du Québec avec les plus fortes décroissances au niveau de la population, en 2016. 

Vieillissement de la population et pénurie de main-d’oeuvre 

Cette décroissance s’accompagne logiquement d’un net vieillissement de la population. En seulement 20 ans, l’âge moyen dans ces deux MRC aura augmenté de près de 3 ans. Symboliquement, la moyenne d’âge dépassera les 50 ans dans les deux cas.

Le bassin potentiel de main-d’œuvre, les 20-64 ans sera également impacté. L’ISQ prévoit une baisse jusqu’à près de 20 % du nombre de personnes dans ces âges.

Ailleurs au Québec ? 

Seulement deux MRC du Bas-Saint-Laurent tirent leur épingle du jeu avec une variation positive. La population de Rimouski-Neigette pourrait s’agrandir de 6,4% et pour Rivière-du-Loup, 3,6 %. C’est bien loin des 30 % observés proche de Montréal.

À l’échelle du Québec, la population pourrait s’accroître de 10,3 % entre 2021 et 2041.