La remontée lente, mais croissante du Cinéma Gaieté

La situation financière du Cinéma Gaieté demeure précaire même si de plus en plus de personnes fréquentent le grand écran.

« La seule semaine qui a été positive pour nous financièrement des deux derniers mois a été celle de la semaine dernière », annonce Jacques Desjardins, copropriétaire du cinéma de Matane avec son frère Guy Desjardins. « Sinon, on mangeait de l’argent toutes les semaines. »

Durant la semaine du 24 ou 30 août approximativement, le Cinéma Gaieté a accueilli assez de clients pour rentabiliser ses trois salles de cinéma. Une situation qui n’était pas arrivée depuis la réouverture du cinéma, le 3 juillet dernier.

« Nous avons été inquiets, mais nos clients habituels commencent à revenir », explique Jacques Desjardins. « J’imagine que les gens s’ennuient, les films à l’affiche sont bons, il ne fait pas beau… Rien ne peut expliquer spécifiquement pourquoi il y a un regain d’achalandage en ce moment. » 

Le contexte pandémique a fait reculer les cinéphiles à fréquenter les cinémas, selon M. Desjardins. « Les gens ont eu peur à cause de la COVID-19 évidemment, mais j’ai confiance que le meilleur est à venir. » Comme tous les espaces publics, le masque est obligatoire à l’entrée, dans les couloirs et aux toilettes, mais n’est pas requis lorsque assis en salle.

Avec une clientèle de tous âges et venant de partout en Matanie, « on espère que l’achalandage augmente avec les nouveautés à venir en salle », conclut Jacques Desjardins. D’ailleurs, en septembre, le Cinéma Gaieté accueillera le film tête d’affiche “After : la collision”, le deuxième volet de la série romantique éponyme, qui est très attendu de ses fans.

[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="18946" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]