Le dossier du F.-A.-Gauthier revient à nouveau hanter François Bonnardel

Archives - Le ministre des Transports, François Bonnardel et le PDG de la STQ Stéphane Lafaut lors de leur dernier passage à Matane en octobre 2020.(Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

Alors qu’il est toujours accosté en retrait depuis son retour de Trois-Rivières, le F.-A.-Gauthier fait encore la manchette. Les multiples problèmes qui se sont succédé dans les derniers mois, pour ne pas dire les dernières années suscitent de nombreux questionnements.

Dans un premier temps, concernant l’huile qui s’est échappée lors de ses essais au large qui n’est toujours pas réglé et à l’Assemblée nationale alors que suite à une question posée par le député péquiste Martin Ouellet en commission parlementaire, le ministre des Transports, François Bonnardel a répondu du tac au tac : « Il est hors de question présentement, avec une dette de 150 M$ qu’on aille pas au bout », balayant du revers de la main l’éventualité de procéder à la construction d’un navire-remplaçant.

À l’avant, le NM F.-A.-Gauthier et à l’arrière, celui qui assure la desserte actuellement, le NM Saaremaa 1 (Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

Rejoint par téléphone mercredi matin avant qu’il ne prenne la route du parlement, Le député Pascal Bérubé a bien l’intention d’aller plus loin dans ce dossier pour les gens de son comté et les utilisateurs des deux rives du traversier.

Voici l’entretien réalisé avec le député:

Pour ce qui est des problèmes reliés au navire amiral, il semble qu’une réaction chimique entre l’huile recommandée par le fabricant et les joints d’étanchéité du navire aurait été constatée. Est-ce que ce dernier devra retourner en cale sèche, la question demeure sans réponse pour le moment…