Le Dr Arruda estime toujours être l’homme de la situation

Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, espère demeurer l’homme de confiance du gouvernement dans sa gestion de la crise sanitaire.

Questionné jeudi en conférence de presse à savoir s’il croyait toujours être l’homme de la situation, le Dr Arruda n’a pas caché que le contexte actuel était plus difficile que la première vague. «C’est plus difficile parce qu’on prend des décisions plus difficiles qui ne sont pas intéressantes. C’est plus difficile parce qu’on nous compare beaucoup sur des choses qui ne sont pas comparables. » a-t-il répondu.

Sous les feux de la rampe depuis plusieurs mois, monsieur Arruda a dit espérer pouvoir conserver la confiance des Québécois.

Il a également admis recevoir des courriels injurieux chaque jour ce qui peut rendre la situation plus difficile, mais il entend demeurer en poste tant que le gouvernement lui accordera sa confiance. « Je ne considère pas que je suis un deux de pique en santé publique, à travers ce qui existe sur la planète » s’est-il exprimé pour conclure.  

[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="20413" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]