Le PQ dénonce « un an d’immobilisme » du gouvernement en transport aérien

Image de Deposit photos

Un an après la création du comité permanent sur le transport aérien du gouvernement de la CAQ, le député des Îles-de-la-Madeleine affirme que son inaction a fait reculer les régions.

Le porte-parole du Parti Québécois Joël Arseneau reproche à la ministre des Transports Geneviève Guilbault et au président du comité député sur la Côte-Nord Yves Montigny l’absence d’une stratégie globale pour améliorer les services aériens.

Le critique péquiste en matière de transports estime que les gens des régions font encore les frais d’un gouvernement déconnecté de la réalité. « Pour plusieurs personnes, dont des malades ayant besoin de soins, la seule manière de se rendre à l’extérieur de leur région, c’est de prendre l’avion. Je ne peux pas croire qu’en 2024 le gouvernement ne comprenne pas l’importance des dessertes aériennes régionales pour nos communautés. Nous, gens des régions, ne devons plus être considérés comme des citoyens de seconde zone ! », commente-t-il.

Lire aussi – Fin des vols de Pascan à Mont-Joli | Une décision « épouvantable » déplore Bérubé

Le Parti Québécois demande au gouvernement d’accoucher très rapidement d’une nouvelle vision porteuse. L’offre doit faire partie des axes clés pour relancer le transport aérien régional, alors que la fiabilité des liaisons est mise à mal et la confiance de la clientèle est au plus bas, calcule le parti d’opposition en tête dans les sondages.

« Il y a un an, je disais  »le vrai travail commence ». Aujourd’hui, on est au même stade.  Ce n’est pas normal », soutient Joël Arseneau.

Collaboration Jean St-Pierre