Le retour des services fédéraux se fait attendre

Kristina Michaud, députée à la Chambre des communes pour la circonscription d'Avignon—La Mitis—Matane—Matapédia. Crédit photo : Bernard Thibodeau, House of Commons Photo Services.

Le gouvernement canadien a annoncé la réouverture de 90 succursales de Service Canada, dont trois au Québec : Montréal, Québec et Gatineau. Trois députés fédéraux du Bloc Québécois incluant celle représentant Matane, Kristina Michaud, condamnent le retard d’action du gouvernement Trudeau quant à la relance des services dans l’est du Québec.

Au contraire des grandes villes québécoises, le gouvernement Trudeau refuse de rouvrir les succursales des régions éloignées sous prétexte de la COVID-19, ce qui constitue un non-sens pour l’équipe de députés bloquistes. En effet, ces régions, pour la plupart, n’ont pas connu d’importante vague de cas de coronavirus depuis quelques semaines, comme celle de Matane.

C’est pourquoi les députés Kristina Michaud, d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Marilène Gill, de Manicouagan, et Maxime Blanchette-Joncas, de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, ont fait la demande officielle au gouvernement fédéral ce matin de rouvrir au plus vite les bureaux de Service Canada dans l’Est-du-Québec. En effet, selon M. Blanchette-Joncas, le respect des consignes sanitaires est tout aussi possible en région, donc « aucun argument du gouvernement ne tient la route ». Notamment, le gouvernement décide de rouvrir des succursales dans les zones les plus touchées, telles que le centre-ville de Montréal.

« Plusieurs semaines après la réouverture de commerces considérés comme non essentiels, il demeure toujours impossible pour les gens de chez nous d’obtenir un service en personne et de faire cheminer leur dossier. En pleine pénurie de main-d’œuvre, le gouvernement leur dit encore d’attendre! », affirme Kristina Michaud. Pour Marilène Gill, ceci prouve une fois de plus qu’Ottawa ne comprend strictement rien aux réalités des régions éloignées. 

Les travailleurs au Bloc Québécois reçoivent continuellement des témoignages de citoyens qui incapables d’entrer en contact avec Service Canada pour du soutien, malgré les nombreuses heures passées à tenter de les joindre par téléphone. La prestation de services en personne se montre ainsi nécessaire, expliquant pourquoi les bureaux du territoire du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et de la Côte-Nord doivent rouvrir, d’après les trois députés bloquistes.

[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="17361" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]