Le service de répit du Relais Santé Matane très apprécié des proches aidants

Offert depuis l’été, le nouveau service de répit aux proches aidants du Relais Santé Matane se fait connaître auprès de leur clientèle, et la rétroaction est très positive malgré ces temps troubles de pandémie mondiale. 

« Le service fonctionne très bien, même si la clientèle rentre au compte-gouttes », a expliqué Annick Fortier, intervenante au Relais Santé et la coordonnatrice du service. « Ils ont un peu de difficulté à faire confiance et laisser entrer une étrangère dans leur domicile. »

En effet, Annick Fortier se place chez ses clients, des proches aidants en besoin de pause, pendant trois heures pas plus d’une fois par semaine. Actuellement, elle aide six à sept personnes, et elle ne tient pas de liste d’attente. Elle reçoit habituellement des références du CLSC de Matane ou de ses collègues, les intervenantes étant à l’affût du service.

Dès le départ, elle souhaitait possiblement se rendre dans les 11 municipalités de la MRC de La Matanie, ce qui n’est pas encore arrivé. En ce moment, elle compte des clients à Saint-René et Saint-Adelme, mais attend encore le moment de visiter Baie-des-Sables et Saint-Ulric.

« À date, on reçoit de très bons commentaires, alors c’est super », a lancé Mme Fortier. Bien que le centre de jour pour aînés soit fermé et que la plupart de leurs activités soient mises sur la glace à cause de la pandémie, le service aux prochains aidants tient la route.

Suite à la hausse de cas la semaine dernière, le service a ralenti considérablement, mais continue d’être assuré. Lors de ses visites, Annick Fortier prend toutes les précautions nécessaires et porte l’uniforme d’infirmière requis, dont le masque, la visière et les lunettes, et se change entre chaque client. « On n’est pas toujours à l’aise avec ça », a-t-elle ajouté.

Et depuis cette semaine, une nouvelle procédure s’est ajoutée, où elle doit contacter la personne d’avance pour prendre connaissance de présence de symptômes auprès d’elle ou de ses proches. « Tout rentre en ligne de compte, alors s’il y en a, j’annule le service », dit-elle.

La Résidence Les Bâtisseurs de Matane est touchée par une éclosion de COVID-19, alors Annick Fortier a dû annuler ses rendez-vous avec des couples de la résidence. Originellement, elle avait eu la chance de présenter le service aux résidents sur place cet été.