L’écart du prix à la pompe à Matane suscite de vives réactions

Le prix de l'essence régulier à Matane est actuellement affiché à 1,19$ le litre, une hausse récente remarquée chez les détaillants de Matane.(Dépanneur Pétro-Canada, du 445 Ouest avenue du Phare) photo Arsenal Media

Les hausses successives du prix de l’essence depuis quelque temps à Matane suscitent la grogne de nombreux consommateurs qui estiment que la différence est grande avec le prix payé dans les municipalités avoisinantes.

En date du 12 janvier, certaines bannières affichent le prix de l’essence régulier à 1,19$ ce qui est passablement élevé comparativement à des localités telles que Baie-des-Sables ou le prix à la pompe est de 1,09$, soit 10 cents de moins.

Le prix était de 1,09$ le litre mardi matin au dépanneur Chez B de Baie-des-Sables.

Rejoint par téléphone mardi en matinée, le préfet de la MRC de La Matanie, Andrew Turcotte dénonce cette situation pour les consommateurs de la région. À ce sujet, le préfet souligne qu’en novembre dernier, un maire d’une des municipalités de la MRC de Matane avait dénoncé cette situation déplorable lors d’une séance du conseil de novembre dernier demandant au bureau de la concurrence de se pencher sur cette grande disparité observée du coût de l’essence.

La MRC de La Matanie est toujours en attente d’un retour par courrier du bureau de la concurrence du Canada pour faire un dépôt au conseil. Le préfet se range derrière la population qui souhaite que le prix soit équitable d’une région à l’autre. Avec le confinement et la diminution de l’achalandage sur les routes, on s’explique mal cette hausse soudaine dans les postes d’essence de Matane.

Le dépanneur Métis-sur-Mer sous la bannière Shell affichait le prix régulier à 1,14 le litre mardi matin.

Pour Marc Thibault, porte-parole des chauffeurs de Taxi Matane, cette hausse du prix représente des pertes de revenus directs pour l’ensemble des travailleurs du poste situé sur la rue Saint-Jérôme. Déjà avec le confinement, on constate qu’il y a moins de déplacements sur le territoire, c’est un autre point désavantageux pour l’ensemble des chauffeurs qui dénoncent à leur tour cette situation, précise-t-il.

Selon le site de CAA-Québec en date d’aujourd’hui, le prix réaliste est de 118,7 et le prix moyen à la pompe serait de 113,0.

Voici le relevé du jour de la Régie de l’énergie du Québec.