L’équipe de Méridien Maritime Réparation relève deux grands défis

Photo Méridien Maritime Réparation

Mission accomplie pour l’équipe de Méridien Maritime Réparation qui a prouvé qu’elle pouvait relever un immense défi en accueillant un géant des mers qui nécessitait des réparations importantes avant de reprendre le large.

En effet, le 7 novembre dernier, le pétrolier Qikittaaluk, propriété de l’armateur Woodwards Group Of Compagnies de terre accostait aux installations portuaires de Matane. Ce navire de 495 pieds de long faisait son entrée dans les eaux du port afin de subir une opération hautement précise de réparation.

Afin de permettre au mastodonte de reprendre la mer le plus vite possible, toute l’équipe en place s’est affairé au travail avec professionnalisme, et ce, jour et nuit concernant ces travaux de maintenance.

Photo Méridien Maritime Réparation

Ainsi, le travail une fois terminé, l’équipage a pu reprendre la mer, heureux du travail accompli par l’équipe en place. Cette première grande réussite s’est confirmée par l’arrivée d’un deuxième pétrolier de l’armateur le 24 novembre dernier.

Le Kitikmeot arborant ses quelques 5 cent pieds de long a reçu les bons soins prodigués par l’équipe chevronnée de Meridien Maritime Réparation et à repris sa route le lundi 29 novembre avec la même satisfaction que le premier équipage.

Cette percée dans un nouveau marché pour Groupe Méridien Maritime démontre sans conteste l’urgence d’un second poste à quai au port de Matane selon la direction de l’entreprise. Il en va du développement économique futur et ouvre de nouvelles possibilités concernant la réparation navale à Matane.

Il est à souhaiter que la construction d’une nouvelle infrastructure portuaire inscrite à l’agenda du gouvernement du Québec pour 2021/2024 tienne compte de toutes les opportunités qu’un deuxième poste à quai pourrait générer.