Les dossiers prioritaires des municipalités du Québec pour 2021

L’Union des municipalités du Québec avance que plusieurs importants chantiers sont à venir en 2021. L’organisation a donc commencé à préparer le terrain dès la fin de 2020, en identifiant les trois dossiers prioritaires pour le milieu municipal et régional.

Selon l’UMQ, l’agilité ayant mené au règlement du dossier de l’aide financière aux municipalités par le gouvernement fédéral de 2,3 M $ doit se manifester également dans trois dossiers prioritaires du milieu municipal en 2021 : le logement social, le transport aérien régional et la relance économique.

Tout d’abord, le logement social et abordable sera un enjeu majeur pour la prochaine année. En ce moment, seulement 15 % des montants de l’Entente Canada-Québec permettront de construire des logements sociaux et abordables, alors que l’ensemble des régions du Québec est aux prises avec des besoins criants pour de nouvelles unités. 

Pour l’UMQ, il est primordial de réaliser les 15 000 unités promises en 2019, mais aussi de parvenir rapidement à des ententes entre Québec et Ottawa pour décaisser de nouvelles sommes par le biais notamment du Fonds national de co-investissement pour le logement et l’Initiative pour la construction rapide de logements.

Ensuite, le transport aérien régional a été durement affecté par la crise de la COVID-19. Pour plusieurs régions, le transport en avion est un service essentiel pour assurer la mobilité des personnes avec le reste du Québec, en plus d’agir comme levier nécessaire pour stimuler la relance économique et touristique. 

Lors de la mise à jour économique et financière de novembre dernier, plusieurs mesures ont été annoncées pour améliorer les infrastructures aéroportuaires, soutenir de nouvelles initiatives de transport aérien régional et aider les aéroports à gérer les conséquences financières de la réduction des voyages aériens.

Enfin, toujours lors de la mise à jour économique et financière, le gouvernement fédéral a signifié son intention d’élaborer un plan sur trois ans pour relancer l’économie du pays. Au cours des prochains mois, l’UMQ participera activement aux consultations afin que les régions du Québec aient en main les outils nécessaires pour dynamiser leur économie, créer des emplois et lancer leurs projets d’infrastructures.

« Le dossier qui a marqué la présente session parlementaire est l’aide financière de 2,3 milliards $ aux municipalités dans le cadre de l’Accord sur la relance sécuritaire. On doit maintenir cette agilité, surtout dans un contexte de sortie de crise et de relance économique », a indiqué Suzanne Roy, présidente de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie.