Les Fruits de Mer de l’Est du Québec : 4 millions $ pour se lancer à fond dans la production du homard

Dès 2023, l’usine prévoit transformer 1 million de livres (453 592 kilos) de homard. Photo Romain Pelletier

À la suite d’un investissement de 4 millions $, l’usine Les Fruits de Mer de l’Est du Québec à Matane ajoutera une nouvelle ligne de production de homard à la fine pointe de la technologie et fonctionnelle dès le printemps 2023.

Propriété de Royal Greenland du Danemark, l’usine matanaise deviendra la seule au Québec à produire et transformer trois espèces de crustacés, soit la crevette nordique, le crabe des neiges et le homard.

Lancée il ya 55 ans, l’entreprise poursuit son expansion à la suite de l’obtention d’un permis de transformation de homard en 2021 et d’une saison test en 2022. Dès cette semaine, la firme matanaise Duotech Construction entreprendra les travaux aux installations situées près du quai commercial au port de mer.

L’usine est installée au port de Matane depuis 1979. Photo Romain Pelletier

Le double de travailleurs

Au plus fort de la saison, l’usine emploiera près de 300 salariés au plus fort de la saison (le double qu’actuellement), dont 200 travailleurs étrangers temporaires. Elle prévoit transformer et produire 6 millions de livres (2 721 554 kilos) de crevette, 3 millions de livres (1 360 777 kilos) de crabe des neiges et 1 million de livres (453 592 kilos) de homard.

« Cet investissement s’inscrit dans la démarche de l’entreprise visant à se diversifier face à l’instabilité des stocks de crevettes nordiques » expliquent, dans un communiqué de presse, le président du conseil d’administration, Jean-Pierre Chamberland et le directeur général de l’usine, Stéphane Garon.

Dans ses meilleures années, l’entreprise transformait annuellement 13 millions de livres (5 896 700 kilos) de crevette. L’an prochain, en raison de l’effondrement des stocks, elle s’attend à produire 6 millions de livres. Photo Romain Pelletier