Les médias d’ici s’unissent devant la menace des géants du web

Plusieurs acteurs de l’industrie ont uni leur voix ce jeudi pour mettre sur pied une initiative visant la promotion de l’achat publicitaire dans les médias d’ici.  

Ce front commun qui regroupe des médias locaux et des agences publicitaires de la province a pour objectif de contrer les géants du web tels que Google et Facebook qui s’accaparent près de 80% des placements publicitaires au pays.

L’Association des agences de communication créative (A2C) et le Conseil des directeurs médias du Québec (CDMQ) ont notamment profité de l’occasion pour publier un manifeste pour rallier l’ensemble de l’industrie à cet enjeu.

Ces groupes font valoir que seulement 14 % des budgets médias numériques des annonceurs sont alloués aux médias d’ici, alors que le reste est dédié aux plateformes mondiales.

« L’atteinte de cet objectif insufflerait plus de 200 millions de dollars par année dans notre écosystème québécois contribuant ainsi à la santé des médias d’ici et à la création de contenus faits chez nous. », déclare Dominique Villeneuve, présidente-directrice générale de l’A2C.

Leur volonté est de doubler la part des budgets numériques consacrés aux médias locaux d’ici les trois prochaines années.

Une plateforme pour faire rayonner nos médias d’ici

Simultanément aujourd’hui prenait vie un nouveau portail permettant de regrouper les médias et les éditeurs de contenus locaux. Le site nosmediaslocaux.org se veut une vitrine pour démontrer que les achats publicitaires dans les médias québécois sont non seulement responsables, mais également profitables pour les annonceurs.

Le regroupement rappelle que la situation économique de plusieurs médias déjà fragilisée avant la crise s’est détériorée rapidement avec la chute des revenus survenue ces dernières semaines. Cependant, la pandémie mondiale que nous vivons a démontré une nouvelle fois combien l’existence d’une presse solide est essentielle pour la population.

Outre les acheteurs de publicité, le regroupement souhaite également sensibiliser le public sur les différents moyens de soutenir leurs médias locaux. Par exemple, les bloqueurs de publicités (Ad-Blockers) privent les médias de revenus substantiels alors que 25% des utilisateurs font usage de cette technologie lorsqu’ils naviguent sur le web.

[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="15482" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]