Licenciement collectif et mises à pied temporaires de tous les employés chez Marmen Énergie

Marmen Énergie a annoncé aujourd’hui à partir d’un communiqué de presse le licenciement collectif de 55 employés à partir du 22 novembre prochain, ainsi que la mise à pied temporaire de tous les employés pour quelques semaines.

En raison d’un manque de travail, la compagnie a dû émettre un avis de licenciement collectif au ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale à prendre effet le 22 novembre prochain. 55 travailleurs se retrouveront sans emploi.

Également, Marmen Énergie a annoncé d’un même pas la mise à pied temporaire de tous leurs autres employés à partir du 30 novembre. Ceux-ci seront graduellement rappelés au travail à partir de janvier 2021 en fonction de leur échéancier de production. 

Cette décision prise à l’interne découle des effets de la pandémie de la COVID-19, qui a eu un fort impact sur leur volume d’affaires. « Les conséquences de cette crise sanitaire limitent notre capacité à contrer l’impact négatif des décisions défavorables du ministère du commerce américain à l’égard du Canada, relativement à l’industrie éolienne en lien avec le dumping et les subventions, en plus d’accentuer les effets de notre désavantage géographique par rapport au marché éolien actuel », le communiqué a-t-il énoncé.

En outre, Marmen explique ses difficultés financières liées au contexte actuel par les projets américains actuels se développant dans les états du sud, ce qui rend
l’entreprise moins compétitive à cause des frais de transport, et également par l’absence d’annonce d’un nouveau projet éolien au Québec.

Entre-temps, l’entreprise demeurera ouverte avec un personnel restreint jusqu’à la reprise des opérations en janvier.

[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="19866" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]