Manifestation à la garderie Les Mini Explorateurs, un sentiment d’inquiétude plane actuellement concernant l’avenir de l’établissement

La manifestation se tenait mercredi sur le site de la garderie située sur l'avenue Saint-Rédempteur.

Une cinquantaine de personnes incluant plusieurs parents d’enfants ont manifesté au côté d’intervenantes et de la direction de la garderie non subventionnée Les Mini Explorateurs située sur l’avenue Saint-Rédempteur mercredi en matinée.

D’après la directrice adjointe et propriétaire de l’établissement, Élisabeth Fillion, les employées ont reçu un appui important de la part des parents et supporteurs alors qu’ils ont manifesté entre 10h30 et 12h30 dans le stationnement de la garderie afin de démontrer leur désarroi face à l’arrivée d’un quatrième CPE à proximité qui met en péril la survie de la garderie.

Mme Fillion nous apprend qu’au cours des dernières heures, elle a déposé une plainte officielle au ministère de la Famille concernant la permission accordée à la construction d’un quatrième CPE à Matane soulignant qu’elle n’a pu déposer sa candidature dans l’appel de projets puisque sa garderie était ouverte et en opération selon les critères établis.

Photo courtoisie

Cependant, elle avoue ne pas comprendre que la demande a été acceptée pour l’appel de projets en lien avec la direction du CPE de Matane qui au même titre, était ouvert et en opération. Elle considère qu’il s’agit d’une injustice et croit que le comité consultatif  n’aurait pas dû autoriser cette demande.

Rappelons qu’il y a eu des consultations au cours des dernières semaines afin de prendre le pouls sur le Terrain. Un mémoire devrait être déposé à l’automne entraînant du même coup diverses pistes de solution. Précisant que sa situation est différente comparativement à d’autres garderies de la province, madame Fillion souligne que du côté du bureau du ministre Mathieu Lacombe, on lui a demandé de patienter jusqu’au dépôt officiel cet automne, mais celle-ci craint qu’il ne soit trop tard à ce moment.

Considérant que l’avenir de son entreprise est incertaine, elle songe à son personnel ainsi qu’aux parents d’enfants qui s’inquiètent du futur alors que la garderie Les Mini Explorateurs demeure au service de sa clientèle depuis maintenant huit ans. Avec la pause des vacances à venir à l’Assemblée nationale du Québec, elle souhaite obtenir des réponses bientôt.

Photo courtoisie