Matane sur le qui-vive : des commerces et organismes ferment par mesure préventive

Au lendemain de l’annonce du stade « préalerte » au Bas-Saint-Laurent, plusieurs commerces et organismes communautaires ont reçu des instructions de haussement des mesures préventives de la part de la direction régionale de santé publique.

Avec leur clientèle à risque, les centres pour aînés ont immédiatement pris de nouvelles mesures préventives afin d’éviter toute contagion extérieure. Par exemple, la résidence de la Belle Mer à Sainte-Félicité n’acceptera plus de visites de manière temporaire pour protéger sa clientèle. Quant à la Résidence des Bâtisseurs, le directeur Jean Roy confirme qu’ils suivent les directives de la santé publique en maintenant les activités et les visites, mais exigeant le port du masque dans tous les espaces, en tout temps.

Le Regroupement des maisons des jeunes de La Matanie, soit La Maison des jeunes Le Refuge Jeunesse de Les Méchins et La Maison des jeunes La Lucarne de Matane, a pris la décision de reporter l’ouverture de ces maisons des jeunes et toutes les activités prévues. Les deux coordonnatrices prendront la semaine pour évaluer la situation, et la date de réouverture sera dévoilée ultérieurement.

La brasserie La Fabrique et le Bistro du Capitaine ont choisi de fermer temporairement leurs portes pour contraindre toute contagion. Par prévention, les portes de La Fabrique seront fermées les trois prochains jours pour permettre à leurs employés d’aller se faire tester. Le Bistro du Capitaine, quant à lui, sera fermé du 16 au 22 septembre. Même si personne n’éprouve de symptômes, leur équipe a été dépistée pour la COVID-19 et elle attend ses résultats.

L’Association des handicapés gaspésiens (ADHG) a également dû suspendre ses activités pour les deux prochaines semaines. La directrice, Brigitte Gagné, informe que l’organisme suivra les recommandations de la santé publique pour protéger sa clientèle, jugée plutôt fragile. Les locaux seront fermés, et certaines activités se tiendront possiblement à distance.

D’un autre côté, la Maison des familles de La Matanie, qui prévoyait accueillir des enfants à partir de la semaine prochaine, conserve ses opérations. Les mesures hygiéniques, déjà sévères, telles que le port du masque, le lavage des mains et la tenue d’un registre, sont déjà en place et seront renforcées.

Lors d’un conférence de presse hier, le directeur de la santé publique Dr Sylvain Leduc partageait son inquiétude vis-à-vis les clientèles vulnérables. « Nous avons toujours la crainte que ça se transmette dans les résidences pour personnes âgées et les CHSLD », énonce-t-il. « Cela prouve que les jeunes ne font pas que fêter entre eux, mais ils continuent leurs vies, voient des gens, travaillent, parfois dans des résidences pour aider, et c’est ça le danger. »

D’autres annonces pourraient suivre dans les prochains jours.

[ajax_load_more single_post="true" single_post_id="19437" single_post_order="previous" single_post_target="#post-wrapper" post_type="post" pause_override="true"]