Meurtre en 2009 à Matane | Semi-liberté acceptée pour Toby Carrier

Le meurtrier : Toby Carrier. Archives Société d'histoire et généalogie de Matane - La Voix gaspésienne

L’homme qui a poignardé à mort son frère et qui a tenté de tuer ses parents le 31 mars 2009 à Matane a obtenu une semi-liberté, après 15 ans derrière les barreaux.

Selon la décision de la Commission des libérations conditionnelles du Canada, dont monmatane.com a obtenu copie, deux commissaires ont accordé la semi-liberté pré-libératoire à Toby Carrier maintenant âgé de 33 ans.

Rappelons que le Matanais avait été reconnu coupable du meurtre au deuxième degré de son frère et de tentative de meurtre sur ses parents. À son deuxième procès en 2017, il avait été condamné à de la prison à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans.

« Malgré un début d’incarcération problématique, vous avez su vous prendre en main et changer votre attitude jusqu’à vous mériter une baisse de votre cote de sécurité au niveau minimum, et ce, depuis juin 2021 », peut-on lire dans la décision de la Commission rendue le 30 janvier 2024.

Cette semi-liberté, d’une durée de six mois, vient avec plusieurs conditions imposées. L’homme ne peut pas entrer en contact direct ou indirect avec les victimes sans leur consentement. Il doit également suivre un traitement psychiatrique organisé par son surveillant de libération conditionnelle.

Évaluation psychologique

La plus récente évaluation psychologique en novembre 2023 de Toby Carrier indique un risque de récidive de faible à modéré.

La psychologue note que Carrier est atteint de trouble anxieux, de fragilité touchant à la dépendance aux jeux vidéos et d’un trouble de la personnalité teintée d’éléments narcissiques et possiblement borderline.

Refus de remise en liberté totale

La Commission a cependant refusé d’accorder une remise en liberté totale au meurtrier, estimant la demande « prématurée, ne répondant pas aux besoins actuels qui nécessitent un encadrement plus étroit. »