Mobilisation citoyenne: C’est assez! Pas une de plus!

Matane comptait parmi la vingtaine de municipalités qui prenaient part au mouvement en soutien aux femmes victimes de violence conjugale.(Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

Une quarantaine de personnes ont accepté l’invitation lancée par les intervenantes de la Gigogne et sont déplacer dans le stationnement de l’hôtel de ville de Matane vendredi en début d’après-midi pour la mobilisation citoyenne qui avait pour thème : « C’est assez! Pas une de plus! » en solidarité avec les femmes victimes de violence conjugale.

Madame Guylaine Lévesque, initiatrice de la mobilisation et intervenante à la Gigogne.(Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

Sous un ciel nuageux, des femmes et des hommes de tous âges, certains accompagnés de leurs enfants ont démontré leur soutien à la cause en portant le ruban blanc, symbole de la mobilisation. La responsable de l’événement, Guylaine Lévesque entourée de plusieurs intervenantes du Regroupement des femmes de la région de Matane et de la Gigogne s’est adressée aux gens présents en rappelant que huit féminicides ont eu lieu depuis l’amorce de 2021 et 13 depuis le début de la pandémie.

Ces actes causés par un conjoint ou ex-conjoint violent ont fait en sorte qu’une vingtaine d’enfants ont perdu leur maman en plus de compter cinq tentatives de meurtre de plus dans la province. Madame Lévesque a nommé chacune d’entre elles, par la suite, une minute de silence a été observée en leur mémoire.

Annie Veillette, conseillère du district numéro 4, aspirante à la mairie et jeune maman était accompagné par sa petite fille de quatre mois. (Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

Par la suite, madame Lévesque a invité la conseillère du district numéro 4, Annie Veillette a dire quelques mots. Celle-ci, accompagnée par sa petite fille qui a célébré ses quatre mois hier. Madame Veillette a souligné que nous avons tous un effort à faire ensemble pour améliorer les relations homme/femme afin que les relations soient plus égalitaires et se fasse dans le respect pour l’ensemble de toute la communauté et d’éduquer les jeunes garçons dans la gestion de leurs émotions et d’éradiquer la violence verbale et physique.

Mme Kristina Michaud tenait à être présente aujourd’hui et en à profiter pour remercier les gens qui se sont déplacés nombreux pour assister à l’événement.(Photo Denis Lévesque-Arsenal Media)

Ensuite, ce fut au tour de la députée bloquiste, Kristina Michaud de prendre la parole. Mme Michaud a rappelé que c’était émotif de voir autant de gens qui se mobilisent et qui se soucient de la situation. Réitérant le message c’est assez! Elle croit que cette mobilisation se veut un soutien aux femmes qui sont victimes de violence physique et psychologique réitérant qu’il existe des ressources à leur disposition.

Bénéficiant du support de leurs proches et amis, elle répète qu’elles ne sont pas seules et qu’elles ne doivent pas hésiter à dénoncer leur agresseur et que comme société, on ne peut plus accepter ce genre de chose là.

Après la cérémonie, madame Lévesque a invité les participantes et participants à faire le tour du parc des îles pour honorer ces femmes disparues et pour démontrer à celles qui vivent des épisodes de violence conjugale que nous sommes solidaires avec elle.

Une vingtaine de municipalités tenait des mobilisations citoyennes aujourd’hui. Deux agents de la SQ étaient présents sur les lieux pour assurer la sécurité. Le maire de Matane, Jérôme Landry et sa conjointe étaient également présents.

Voici quelques photos prises lors de l’activité présentée ce vendredi en début d’après-midi:

Photo-Denis Lévesque-Arsenal Media
Photo-Denis Lévesque-Arsenal Media
Photo-Denis Lévesque-Arsenal Media
Photo-Denis Lévesque-Arsenal Media
Photo-Denis Lévesque-Arsenal Media
Photo-Denis Lévesque-Arsenal Media