« Nuages de forêts » : quatre lieux exceptionnels de la MRC de La Matanie reproduites numériquement

En s’inspirant de numérisations capturées par le photographe et artiste Elbert Barthault (alias Robert Baronet), l’installation propose une expérience immersive de ces lieux d’exception. Photo Romain Pelletier

Depuis le 17 novembre et jusqu’au 27 janvier, l’installation immersive « Nuages de forêts » présente quatre forêts anciennes et rares de la MRC de La Matanie reproduites numériquement, dans une des salles du centre d’artistes Espaces F, au complexe culturel Joseph-Rouleau de Matane.

À l’origine de ce projet artistique : l’artiste matanais Elbert Barthault (alias Robert Baronet) avec les Faiseux de berlues (Émilie Prud’homme et Maxime-Raphaël Cyr), Cube Noir et le musicien Gilles Blais.

Extension virtuelle de l’expérience en salle

Réalisé par Cube Noir, en collaboration avec IDHP Matane, le site Internet immersif « Nuages de forêts » crée une extension virtuelle de l’expérience en salle.

« Nuages de forêts » est aussi accessible sur le site web immersif (https://nuagesdeforets.com/expo/). Au menu : situation géographique de ces milieux naturels, visite virtuelle grâce à des prises de vue de drone et de caméra à 360 degrés ainsi que 30 fiches informatives.

Extrait vidéo de 41 secondes de la projection de l’installation artistique « Nuages de forêts ». Romain Pelletier

Une visite à travers des nuages de points

Créée par les Faiseux de berlue, l’installation artistique propose d’explorer ces forêts exceptionnelles grâce à des images numériques immersives sur des voiles, un écran de projection et un écran télé.

« Nuages de forêts » se veut une visite à travers un milliard et demi de points obtenus grâce à la numérisation de ces milieux naturels, capturés par le photographe et artiste Elbert Barthault.

Elle montre les forêts anciennes de la rivière-Petchedetz-Est à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Matane, de Saint-René-de-Matane sur un domaine privé, des Monts-Chic-Chocs à quelque 30 km au sud-est de Cap-Chat, ainsi que la la forêt rare de la rivière Matane dans la réserve faunique.

Une occasion d’en apprendre davantage sur ces milieux forestiers qui, dans certains cas, sont pratiquement inaccessibles à la population.

« Nuages de forêts » a été rendue possible grâce au Plan culturel numérique de la Ville de Matane, en collaboration avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec et le Carrefour des arts numériques. L’Alt Numérique Desjardins a vu à l’achat d’équipements de numérisation.

L’installation artistique des Faiseux de Berlue offre des images numériques immersives sur écrans et par projection. Photo Romain Pelletier